Ria d’Étel, la petite mer intérieure

La ria d’Etel est une véritable petite mer intérieure

Dans la campagne morbihannaise la ria d’Etel  s’étale sur une bonne vingtaine de kilomètres d’amont en aval. Depuis la fameuse barre d’Etel jusqu’à Locoal Mendon au Sud et Nostang un peu plus au Nord, l’océan impose son rythme. Au gré des marées, le flux est montant ou descendant. Le spectacle est grandiose lorsque la mer s’engouffre dans le goulet d’Etel. Pour cette raison la navigation périlleuse nécessite la présence d’un gardien qui, du sémaphore guide les bateaux. Car la présence de bancs de sable en perpétuel mouvement constituent un danger pour la navigation. Le Pont Lorois est un observatoire idéal pour observer la puissance des courants. Ces courants violents remontent la ria pour venir mourir dans les anses secrètes. A marée haute la superficie couverte représente une surface de 22 km2. Cette surface immergée abrite de nombreuses anses, des pointes partagées entre terre et ciel. De toute évidence, la ria d’Etel  apparaît  comme une véritable petite mer intérieure.

Ria d'Étel - Anse de Steir an Istrec

Ria d'Étel : Paysages magiques - Anse de l'Istrec près de le Plec

Dans sa robe de campagne, la ria est secrète

Pour comprendre le caractère marin de la ria, il faut emprunter les petites routes qui mènent à des anses discrètes. Regarder les méandres des fleuves côtiers qui viennent mourir dans cette véritable mer intérieure. Ecouter le bruit du vent, celui des oiseaux qui trouvent ici un refuge idéal. Hors des sentiers battus, hors du tourisme de masse, l’ambiance n’est pas frénétique. Chacun goûte l’instant, ce moment unique au goût d’éternité. Aussi loin que le regard porte, ce ne sont que chenaux, marécages ou de vastes étendues marines, ponctuées par des parcs ostréicoles. Parce que le mélange des eaux et la présence perpétuelle de courants est favorable à l’ostréiculture.
Ria d'Étel - La rivière de Languidic - Le Plec

Ria d'Étel - Entre la rivière de Landévant et de la rivière Istrec

Patrimoine au fil de la ria

Quehil Brehet :

Près de la pointe du Verdon et du village du Plec à Locoal Mendon, la quenouille de Queguil Brehet ou de Sainte-Brigitte capte l’attention. Elle se présente sous la forme d’un fuseau cylindrique haut de 3 mètres. Cette stèle d’origine gauloise fut vraisemblablement christianisée depuis le début du 17e siècle, au moment de la construction de la chapelle Sainte Brigitte, dans le village voisin du Plec. Le stèle primitif couronné d’un autre petit stèle christianisé s’appelle Gourhet Brehet ou fuseau de Sainte-Brigitte. La christianisation, la présence d’un Christ en croix sur le fuseau confirme la christianisation du monument.

Ria d'Étel - La quenouille de Sainte-Brigitte

 

Ria d'Étel - La quenouille de Sainte-Brigitte face à la rivière de Landevant

Stèle de Prostlon : 

Située à l’entrée du village de Pen-er-Pont, cette stèle cylindrique en forme de fuseau mesure 2,2 m de haut.  Ce monument funéraire gravé vers l’an mil date de l’âge de fer.  La mention  “Cruxx Prostlon” rend hommage à Prostlon, fille du roi Salomon de Bretagne.

Ria d'Étel - Croix de Prostlon à Pen er Pont

Ria d'Étel - Stèle et croix de Prostlon à Pen er Pont

 

Ria d'Étel - Stèle et croix de Prostlon à Pen er Pont

 

La maison de Léonie :

En plein milieu de la ria et au bout du chemin de Cadoudal,la maison de Léonie est en ruine. Elle est l’ancienne demeure de la gardienne du parc ostréicole. Pour des raisons de sécurité entrées et fenêtre ont été murées. Peintes en rouge, elles servent de repère à la navigation dans la ria lorsque la visibilité devient mauvaise. Je ne sais pas si cette maison sera un jour réhabilitée mais ce lieu inspirant mérite de laisser ce témoin d’un temps révolu.

Ria d'Étel - Méandres à La Forest - Locoal Mendon

Ria d'Étel - La maison de Léonie au bout du chemin de Cadoudal

Ria d'Étel - Parc à huîtres au bout du chemin de Cadoudal

Ria d'Étel - Parc à huîtres au bout du chemin de Cadoudal

 

 

 

Ria d'Étel - Marée basse à Saint-Cado
Ria d’Etel à Saint-Cado : Le plastique remplace les bateaux en bois, le charme devient synthétique. il ne reste plus qu’à poser son regard sur la ria. Tandis qu’au premier plan, l’opposition des couleurs donne une opportunité photographique

 

3 pensées sur “Ria d’Étel, la petite mer intérieure

  • 25/08/2018 à 06:56
    Permalink

    Belle série qui tu t’en doutes me ravit les yeux et le coeur. C’est amusant car j’y ai passé 3 h lors de mon séjour ce mois ci mais plutôt du côté du Magouer et de la petite maison de Saint Cado que j’avais envie de revoir après tant d’années sans passer par là (je me replie toujours sur ma presqu’île de Crozon). Mais il m’aurait fallu au moins une semaine de plus pour m’aventurer dans la ria et dans d’autres beaux coins à voir ou revoir. Merci d’avoir fait pour moi.

    Répondre
    • 25/08/2018 à 11:53
      Permalink

      La maison du surveillant des parcs ostréicoles sur l’îlot de Nichtarguér est la carte postale du lieu. C’est vrai que la vue ne manque pas de charme. Saint-Cado est un incontournable en Morbihan tout comme les alignements de Carnac. La ria quant à elle demeure plus secrète. Il n’y a pas beaucoup de touristes non plus et c’est ce qui augmente encore son authenticité.

      Répondre
  • 04/09/2018 à 18:06
    Permalink

    Premier travail pour moi: chercher sur la carte la localisation des lieux car si le terme de Ria d’Etel ne m’est pas inconnu(grâce à toi), je ne suis tout de même pas au top de la Géographie et la Bretagne est grande.
    Ensuite je savoure cette belle échappée et je comprends que nous avons là un phénomène un peu semblable aux marées du Bassin d’Arcachon, côté près salés ou bien encore de la remontée des eaux dans l’estuaire de la Gironde , dont on sait qu’elles remontent très loin.
    J’aime les paysages mais aussi les traces d’Histoire que tu sais bien mettre en valeur: histoire patrimoniale mais aussi maritime.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :