La Tour Eiffel, de Iéna à Javel par l’île aux Cygnes

La Tour Eiffel en perspective, une promenade verte entre Iéna et Javel

La promenade pédestre démarre au Parvis des droits de l’homme, toujours très animée. De ce point dominant,  la Tour Eiffel est en perspective avec le champs de Mars. En descendant les marches, profiter des cascades remises en service dès le début du printemps. Traverser le pont de Iéna pour atteindre le port de Suffren. C’est à cet endroit que sont stationnés de nombreuses péniches et autres bateaux qui proposent des croisières découverte sur la Seine. Longer les quais en bord de Seine en direction du pont de Bir-Hakeim.

La glaive de la statue à la gloire de la France renaissante pointe la Tour Eiffel

La statue de la France renaissante, œuvre du sculpteur danois Holger Wederkinch (1886-1959) a été réalisée en 1930. Elle est offerte à la ville de Paris en 1948, en souvenir des études artistiques suivies à Paris dans les années 20 par l’artiste.  L’idée de départ de la conception est la représentation de Jeanne d’Arc. D’ailleurs la sculpture était prévue pour être installée sur la place éponyme dans le 13e arrondissement de Paris. L’artiste donne le nom de Monument de la France renaissante à la statue équestre. Elle est installée à l’extrémité de l’île aux Cygnes, sa glaive pointe en direction de la Tour Eiffel. Cette statue monumentale représente la France guerrière, un cavalier qui chevauche un cheval au galop

porte à la main droite une glaive tandis que l’étendard est supporté par la main gauche. La sculpture repose sur un socle dont les faces représentent une fleur de lys.  La statue imposante par la stature mesure 4,5 mètres de haut et pèse 3 tonnes

Le pont Bir-Hakeim

La version actuelle du pont Bir-Hakeim date de la fin du 19e siècle. Le pont est surmontée par un viaduc qui est dédié à la ligne 6 du métro. Il est supporté par des colonnes permettant la circulation des automobiles et l’accès piéton et aux cyclistes dans sa partie centrale. Un escalier permet l’accès à l’île aux Cygnes où le piéton est roi.

L’île aux Cygnes

L’île aux Cygnes est une digue sur la Seine qui offre une promenade verte de près d’un kilomètre. La promenade est une allée rectiligne qui relie le pont Bir-Hakeim au pont de Grenelle. Elle est agrémentée de nombreuses variétés d’arbres qui apportent un ombrage salutaire pendant les chaudes journées estivales. Le parcours est documenté par des panneaux explicatifs sur les caractéristiques botaniques des espèces qui peuplent ce lieu si tranquille en plein cœur de la cité. A l’extrêmitée de l’allée, on peut voir la réplique réduite de la statue de la Liberté de Bartholdi, offerte par le comité des Américains de Paris.

La tour Eiffel de nuit vue du Pont Mirabeau

De mon point de vue, c’est la nuit que la Tour Eiffel est la mieux mise en valeur. J’ai choisi le pont Mirabeau pour fixer les belles lumières nocturnes. En l’absence de pied photo, la montée en ISO est inévitable, mais le résultat reste néanmoins probant. Pour éviter le bouger, j’ai calé l’appareil contre la rambarde du pont Mirabeau, la pose a été prise au 1/10e de seconde en attendant l’absence de trafic pour éviter les vibrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :