Marché de Luang Namtha, vitrine des habitudes de vie au Nord Laos

Le marché de Luang Namtha étale le mode de vie du Nord Laos

 Luang Namtha est une petite ville dont l’essor commercial est fulgurant. La présence de la Chine voisine y contribue. Ainsi de la frontière de la puissante voisine affluent tous les biens de consommation qui assoient la prospérité des riches commerçants, majoritairement chinois. Ces derniers proposent aussi bien des motos, des vélos simples ou électriques, des ustensiles et autres objets culinaires à profusion, de la quincaillerie. D’une manière générale, tout ce que la Chine produit pour les besoins de la vie courante se trouve sur le marché de Luang Namtha.

Vitrine du Nord Laos

Dans cette société de consommation en devenir, le marché alimentaire de Luang Namtha rassure sur l’authentique ruralité de cette région montagneuse du Nord Laos. Il donne aussi beaucoup d’indications sur les habitudes alimentaires et les modes de vies des habitants. A ce titre le marché de Luang Namtha est la vitrine de cette région du Nord Laos.

Naturellement locavores

 Les routes construites au cours des dernières décennies relient la Chine au Laos dans l’axe Nord Sud, mais également dans le sens Est-Ouest. Elles favorisent le commerce chinois au détriment des productions  manufacturières locales, qui elles demeurent familiales ou artisanales.  Ainsi les productions alimentaires à échelle industrielle, ont vocation à satisfaire les besoins d’une classe moyenne émergente en voie d’urbanisation. Malgré la nouvelle donne, l’alimentaire reste traditionnel, privilégiant le circuit court, aidé par une région agricole prospère. Je vous invite à faire une connaissance avec ce marché authentique, qui renseigne sur le mode de vie des populations locales.

Les minorités ethniques au marché de Luang Namtha

Le marché de Luang Namtha est le point de convergence de toutes les tribus montagnardes qui peuplent cette région fertile. Au fil des jours on peut avoir un aperçu précis des quelques 39 ethnies représentatives de cette région Nord Laos. La plupart de ces tribus, originaires de Chine, sont identifiables par leurs habits toujours différenciés.

Le savoir faire en vannerie

Quelques magasins jouxtant le marché proposent des articles de vannerie. Des objets de la vie courante, en bambou ou en rotin tressés, sont de véritables objets d’art.

Vannerie utilisée dans la vie courante exposée au marché de Luang Namtha

 

J’aime beaucoup la précision du travail, le bambou est découpé en fines lamelles tressées pour obtenir des motifs géométriques. Des teintures naturelle viennent renforcer les tressages géométriques apportant une attractivité visuelle certaine.

Le spectacle cru des étals de boucherie

Pieds de buffle dans un étal de boucherie – marché de Luang Namtha

Impossible de passer sous silence le spectacle peu ragoutant des étalages de boucherie, qui présentent tout ce qui peut se manger dans la bête… Au premier rang j’ai vu dans une bassine du sang rouge vif agglutiné, une cuisse de cochon aussi belle qu’un gigot d’agneau, des pieds de cochon, de la triperie, un morceau de trachée, des pattes poilues de buffle  et juste à côté des carpes en état de fraîcheur irréprochable. Âmes sensibles passez votre chemin, car les victuailles sont présentées en l’état.

Les spécialités locales

Le marché de Luang Namtha donne l’occasion d’assister à la préparation de spécialités culinaires comme le flan au riz. Présenté dans des récipients en tôle émaillée, le flan est ensuite vendu à la découpe. Sur un étal voisin une vieille laotienne propose de l’alcool de riz fraîchement distillé, bonjour l’éthanol !

La vermicelle de riz

On peut acheter de la vermicelle de riz séchée roulée comme un écheveau de laine. De la vermicelle de riz fraîche, magnifiquement présentée dans des paniers en osiers tressés, habillés de feuilles de bananiers sont également à disposition. Si vous décidez d’acheter cette vermicelle de riz, vous bénéficierez en plus du sourire bienveillant des manufacturières.

L’importance des productions vivrières

La visite des étalages qui vendent les productions vivrières  est un moment des plus agréable de la visite du marché de Luang Namtha. Les légumes cueillis juste avant le marché sont d’une fraîcheur et d’une présentation irréprochable. J’ai remarqué le choux chinois si doux au goût, un trio de choux classiques,  des salades frisées qui sont fardelées avec un lien en bambou. Des trios de citrons verts sont méticuleusement positionnés sur une table couverte d’un vieux lino. Des carottes bien charnues sont disposées à côté

 La cladophora est une spécialité culinaire laotienne

La cladophora – marché de Luang Namtha – Laos

Cette algue  appelée kai paen en laotien, pousse dans les petits affluents du Mékong, surtout dans la partie Nord du pays. Elle est cueillie au fond des rivières, lorsque le niveau d’eau est bas. L’algue lavée sur place  est mise à sécher. Après un bref séchage, elle est pilée. Finalement, elle est pressée avec des graines de sésame ou des légumes pour obtenir des feuilles minces. Le résultat final de cette élaboration est un produit ressemblant à une feuille de nori japonais. Le  produit fini est mangé par les laotiens en crackers, sans cuisson préalable, ce qui peut poser des questions d’ordre sanitaire. La cladophora peut aussi être utilisée pour accompagner des plats cuisinés évitant ainsi de s’inquiéter sur l’aspect sanitaire.

Fleurs séchées et jeunes pousses de bambous

Pour avoir vu une scène de cueillette en Birmanie je sais que ces fleurs tombées d’arbres géants sont et
sont cueillies pour être séchées. Je les retrouve ici en vente sur le marché de Luang Namtha sans rien connaître de leur nom et propriétés ainsi que de l’usage qui y est fait. Les jeunes pousses de bambou fardelées avec une fine tige  de bambou sont quant à elles utilisées en cuisine.  Des fleurs de bananiers prisées dans la cuisine asiatique sont à la base de préparation culinaires sont posées à côté de tiges non identifiées.

Méli-Mélo de légumes variés

Marché de Luang Namtha - productions maraîchères
Marché de Luang Namtha – productions maraîchères

La peau tachée des oranges provoquerait le rejet des consommateurs habitués aux standards internationaux alors qu’elle est en ce lieu signe une production indemne d’utilisation de produits phytosanitaires.  Les cucurbitacées rivalisent avec des noix de coco sans savoir lesquels auront la faveur des ménagères laotiennes. Des baies séchées aux vertus inconnues sont posées en vrac sur un étal, les pleurotes bien fermes ne pleurent pas tandis que le shiitake champignon qui se propose de booster le système immunitaire s’est associé à l’ail, ce condiment incontournable de bonne santé.

 

Parcours des étals du marché de Luang Namtha

La galerie proposée en diaporama montre la richesse et la diversité des productions vivrières.

(à suivre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :