Place des Miracles à Pise : Horizontalités et verticalités

 Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, l’art roman sublimé à Pise

La place des Miracles à Pise est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. L’aspect monumental de la place et la beauté des édifices sont sidérant. La cathédrale romane Notre-Dame de l’Assomption construite en marbre gris et blanc est imposante. Elle présente  un aspect massif assumé avec élégance. L’entrée sud  comporte quatre galeries à colonnettes superposées qui  allègent avec grâce le caractère massif de l’édifice. L’élégance de l’édifice est accentuée par des lignes horizontales bien marquées qui dessinent une croix latine. La cathédrale romane, partagée entre lignes horizontales et verticales est un exemple d’harmonie.

Le Camposanto et la tour de Pise

Sur le côté gauche, le Camposanto est un cimetière entouré de murs. Il est surmonté d’un dôme.  Derrière la cathédrale, le campanile est connu sous le vocable de la Tour de penchée de Pise. Cette tour est un défi aux lois de la physique.  Enfin, presque ! Puisque le mouvement d’inclinaison a été arrêté. Les fondation ont été renforcées et lestées afin d’arrêter puis inverser l’inclinaison. Grâce à ces travaux, le mouvement d’inclinaison s’est arrêté et la tour s’est un peu redressée. Il reste désormais cinq mètres de Le faux aplomb entre la base et le haut de la tour. Ce faut aplomb est évident en observant la verticalité et l’horizontalité de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption.

 

La cathédrale Notre-Dame de l’Assomption – La tour penchée de Pise : Entre horizontalités et verticalités
Le baptistère Saint-Jean de Pise

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :