Pointe du Van, naturalité et éternité

Pointe du Van : Au coucher du soleil, la lande s’illumine

La lande est un ensemble d’arbustes et de plantes comme les ajoncs, les genêts ou encore la bruyère. Selon les expositions, des saules nains peuvent s’inviter ou encore des ronces.  Dans le site naturel, classé grand site de France, seules des espèces naines peuvent se développer. La raison est simple, la pointe de Van, face à la pointe du Raz est en permanence balayée par les vents. Les embruns apportent leur part de salinité à laquelle peu de plantes peuvent résister. Ainsi la lande présente un aspect cramé à la fin de l’hiver. Elle ne renaît qu’au printemps. Et le miracle se produit lorsque la floraison arrive. La pointe du Van est un monde à part, c’est une pointe de terre avancée vers l’océan. Au coucher du soleil, baignée de lumière, la lande s’illumine. La pointe de Van suscite une émotion due à la naturalité du lieu. Comme un sentiment d’un monde vierge que l’on découvre ou redécouvre toujours, comme si c’était la première fois.

Pointe du Van - Ajoncs en fleurs au soleil déclinant
Pointe du Van, lorsque le soleil décline la lande s’illumine

2 pensées sur “Pointe du Van, naturalité et éternité

  • 21/06/2017 à 1:14
    Permalink

    Un paysage qui me plaît, moi qui viens d’un autre paysage de lande, sans doute bien moins coloré.
    Celui-ci m’irait comme un gant!

    Répondre
    • 21/06/2017 à 5:43
      Permalink

      La photo ne le montre pas mais l’océan est partout autour de ce paysage, pointe du Van oblige ! La lande est rase ici, car le vent souffle en permanence. Il y a souvent des embruns qui grillent la végétation. C’est pourquoi la végétation est rase, ces conditions extrêmes imprègnent le paysage avec des variations de tonalité importante au gré des saisons.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :