U Bein, coucher de soleil

U Bein, le pont mythique, le lac Taungthaman et le coucher de soleil

U Bein est magique au coucher du soleil. Bien entendu lorsque les conditions météo sont favorables.  Très certainement le lieu reste magique sous la pluie ou le brouillard. Mais je n’ai pas eu l’occasion de le vérifier. Donc je parle d’un moment vécu. Cette courte période où le soleil décline à l’horizon attire immanquablement les autochtones et bien sûr de nombreux visiteurs. Tous tombent sous le charme d’un spectacle extraordinaire né d’une rencontre du soleil et du vieux pont de teck dans les eaux rouge-orangées du lac Taungthaman.

La femme et l’enfant au Tanaka

Une femme et son enfant sont assis sur le pont U Bein. Leurs visages sont enduits par des masques de beauté en tanaka. Le tanaka protège du soleil, ses propriétés adoucissantes protègent également la peau. Le tanaka provient d’un arbre.  Le bois est découpé en buchettes, puis il est rappé et pilé. Après ce traitement il devient une poudre utilisable. Après mélange avec de l’eau le tanaka devient  un onguent applicable sur le visage.

U Bein - Portrait ethnique
Femme et enfant sur le pont d’U Bein portant des masques de beauté en tanaka
U Bein coucher de soleil sur un pont mythique
Coucher de soleil sur U Bein – le moment où le soleil se couche

Hits: 38

Cet article a 6 commentaires

  1. Le portrait de la mère et son enfant est très beau, naturel et le coucher de soleil fait rêver… Je ne connais pas la Brimanie mais je connais le Cambodge, la Thaïlande et le Laos. J’aurais aimé pouvoir découvrir la Birmanie. Bonne journée Sergio

    1. Ce sont des pays très proches au regard des traditions bouddhistes et aussi de la pratique d’autres religions. La Birmanie, est un pays magnifique, avec une population d’une gentillesse remarquable. J’ai visité le pays en 2013 à un moment où la junte militaire était au pouvoir. Il est vraisemblable que l’aspect du pays a beaucoup évolué depuis. Arrivée du tourisme de masse, développement économique du pays grâce à la lever des embargos. Tout ça pour le meilleur ou pour le pire. Pour le meilleur, c’est l’espoir d’une vie meilleure de la majorité de la population. Pour le pire c’est la déforestation massive au profit de conglomérats qui plantent des palmiers pour la production d’huile de palme ou de l’hévéa. Par exemple, lors de mes déplacements, j’ai vu des montagne entière brûler pour faire ensuite la place aux plantations. Pour cette raison je crains que l’art de vivre des birmans sera affecté par ce bouleversement de leur relation à la mère nature.

  2. Deux très belles photos, tant sur le plan du double portrait que sur le coucher de soleil.
    Merci de ce partage.
    Bonne journée Sergio

    1. En retour merci pour le commentaire. Bonne journée Pascale

  3. Alliance du maquillage et de la protection solaire: le portrait mère-enfant est très naturel.
    Quant au coucher de soleil, woaow! ces couleurs! Ces reflets! C’est parfaitement saisi à l’instant précis;
    Bravo!

  4. La prise de vue d’un portrait est un moment de vérité. Il faut d’abord établir une relation de confiance. Ensuite on ne maîtrise pas tout. Par exemple le regard de l’enfant qui ne pointe vers le sol distrait durablement par autre chose. Pour le coucher de soleil, l’instant idéal ne dure que quelques minutes dans les pays d’Asie du Sud Est

Laisser un commentaire