Céanothe : L’ivresse du nectar

Le céanothe est particulièrement attractive pour les abeilles .

Elles apprécient particulièrement le nectar contenu dans les fleurs regroupées en grappes généreuses et abondantes. La densité des insectes pollinisateurs très importante attire aussi les prédateurs, comme le frelon européen qui peut capturer des proies statiques en cours de butinage.

En prime le pollen pour les abeilles

Au mois de juin le céanothe est couvert de fleurs odorantes qui attirent beaucoup les insectes. Parmi les pollinisateurs,  les abeilles se taillent la part du lion. Le bourdonnement des butineuses témoignent d’une activité intense. Les abeilles sont dans un état d’excitation avancée, elles amassent sur leur pattes le pollen tout en butinant le délicieux nectar. Cette collecte permet de constituer les stocks nécessaires à  la survie de l’essaim.

Silence le frelon européen tue

Enivrées par le nectar, les butineuses inconscientes sont livrées aux prédateurs. Leur nombre élevé sur cette fleur nectarifère favorisent la prédation. J’ai observé un frelon européen caractéristique par son vol lourd et bruyant qui s’est posé lourdement sur une terminaison florale. Il a avancé maladroitement dans la fleur pour capturer une abeille afin de l’emporter. Ce drame s’est joué à huis clos, en toute discrétion, une vie de butineuse perdue, celle des autres continue. Silence dans ce céanothe, oasis de senteurs et de saveur le frelon européen tue aussi . Peut être moins que le frelon asiatique mais le fait observé est indéniable, il ne méprise pas cette proie facile à capturer.

Céanothe et abeille en juin
Macro – juin 2015

2 pensées sur “Céanothe : L’ivresse du nectar

    • 22/03/2017 à 7:00
      Permalink

      Belle fleur que le céanothe. Il en existe plusieurs variétés, toutes ne fleurissent pas au même moment.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :