Civita di Bagnoregio le village en sursis

La ville de Civita n’est plus qu’un petit village

Civita di Bagnoregio, en province de Viterbe fait partie des plus belles villes d’Italie. Elle est particulièrement célèbre sous le nom de « La ville en train de mourir ». De ville, Civita di Bagnoregio n’en a plus que le titre car elle est désormais réduite à un petit village posé sur un piton rocheux. Mais ce petit village est en sursis car l’érosion menace de plus en plus les bâtiments qui s’accrochent encore aux falaises friables. On accède à Civita par la ville de Bagnoregio qui est depuis longtemps la ville refuge des habitants de Civita. Car la vieille cité étrusque a perdu progressivement tous ses habitants au fil des effondrements de terrains et des habitats. L’action permanente de la pluie et du vent contribue à une érosion continue qui menace les derniers édifices encore debout.

Le paysage unique pour un petit village suspendu dans le temps

La vue depuis Civita di Bagnoregio est spectaculaire. Depuis ce promontoire, le spectacle est grandiose sur le paysage environnant et la vallée aux gorges profondes que façonnent deux ruisseaux traversiers. Et de ce point de vue, le petit village semble suspendu dans les airs et dans le temps.

Civita lutte pour survivre, le tourisme est providentiel

En dépit des tremblements de terres successifs qui provoquèrent le dépeuplement progressif du village, et malgré le pont d’accès à la cité détruit par allemands durant les hostilités « La ville qui meurt » lutte pour sa survie. Le pont reconstruit vingt ans après la fin de la guerre en est une belle preuve. Avec raison car l’essor du tourisme fait de Civita di Bagnoregio un haut lieu du tourisme en Italie. L’autre atout, non des moindres, est son positionnement en Italie centrale. De plus la proximité de Rome distante de 145 km donne de nombreuses opportunités de visites de groupes ou à la carte.

Civita di Bagnoregio le village en sursis
Un pont piétonnier permet l’accès au village
Civita di Bagnoregio : L'érosion façonne le paysage
La ligne de crête représente les niveaux d’origine. On comprend mieux pourquoi les habitants de Civita ont déserté la vieille cité étrusque.
Le pont d’accès à la vieille cité étrusque de Civita date de 1965. Il remplace le pont d’origine que les allemands détruisirent durant la dernière guerre.
Civita di Bagnoregio - l'unique porte d'entrée de la ville
Porte d'accès de Civité di Bagnoregio
L’unique porte d’accès de Civita
Une rue pavée de Civité di Bagnoregio
Eglise de San Donato - Civita di Bagnoregio
Détail de l’église de San Donato sur la place du village
Civita di Bagnoregio - habitat troglodyte
Cet habitat troglodyte déserté est placé sous la protection d’une croix pour conjurer peut être le risque d’effondrement
Civita di Bagnoregio - maison au bord de la falaise abrupte
Les parois abruptes sont sujettes aux aléas de la météo et par voie de conséquence à l’érosion. La menace est évidente pour ces maisons en équilibre face au précipice
Les falaise de Civitaé di Bagnoregio -
Des falaises friables entourent le pic sur lequel repose ce village perché

Autres vues panoramiques en Italie : Toscane – Val d’Orcia et à proximité les Jardins de Bormazo

Hits: 96

Cet article a 3 commentaires

  1. By Marie

    Bonjour Sergio. Quand on voit tes photos on se dit qu’il doit être aisé de tomber amoureux de ce fort joli village. On ne peut qu’espérer qu’il tienne le coup et continue à ravir les yeux des touristes qui passeront par là. Très très belle série, j’aime beaucoup.

  2. yoshimiparis

    Bonjour Sergio
    Quel endroit formidable tu me fais découvrir avec des photographies vraiment belles qui donnent envie de se projeter dans ce paysage
    J’ai peur pour ces maisons qui , l’érosion étant en jeu , sont menacées
    Je suis curieuse de savoir comment les gens avant la construction du premier pont (celui détruit par les Allemands) arrivaient au village ; c’est pentu certes mais les chemins étaiient (devaient être) bien escarpés
    Quand aux visites touristiques , bien sur on a envie d’y aller et de faire connaître ce village mais dans un même temps on aimerait pouvoir le préserver ….

  3. Pascale MD

    Tes photos sont splendides et ce village à un charme fou. Je m’y suis promenée au travers tes photos avec un grand plaisir, d’autant qu’on commence à avoir de gros manque d’endroits sauvages et rustiques par ici.
    Merci pour ce partage.
    Re belle journée

Laisser un commentaire