Épaves du Crapaud et du Strasbourg à Lorient Kéroman

Épaves du Crapaud et du Strasbourg à Lorient Kéroman

Les épaves du Crapaud et du Strasbourg défient le temps

Le Crapaud et le croiseur Strasbourg furent coulés par les Allemands en 1944. À la suite de l’échouage ils ont tendu des filets métalliques entre les deux navires. Cette installation empêchait les torpilles lancées par l’aviation d’atteindre la base sous-marine de Kéroman. Après guerre, les deux épaves restent sur place. C’est ainsi que depuis ce temps, elles gisent à l’entrée de la base sous-marine de Kéroman. Leurs carcasses se détachent à marée basse, telle une signature historique d’un fait de guerre. Le tout fait face au béton gris à l’aspect lugubre des bunkers de la base de Kéroman.

Histoire du croiseur Strasbourg

Le Strasbourg est un croiseur Allemand construit en 1912 au chantier naval AG Weser à Brême. Son lancement s’opère en 1914. Il reçoit le nom de Regensburg.  Il est aussitôt mis à disposition de la flotte allemande. Après la deuxième guerre mondiale, le croiseur Regensburg revient à la France au titre des dommages de guerre. Il se nomme alors le Strasbourg. La marine nationale désarme le Strasbourg en 1936. La vie du croiseur ne s’arrête pas pour autant car il devient une barge. En 1940, les allemand saisissent le navire pour en faire un usage stratégique. C’est donc ici à Kéroman que finalement  les allemands coulent le navire pour protéger la base sous-marine contre le torpillage.Base de Kéroman et les épaves du Crapaud et du Strasbourg

La base sous marine et les épaves des croiseurs Strasbourg et Crapaud. L’objectif de 8mm au format FX (full frame) donne un angle de vision de 180°. Cela provoque une inévitable déformation des lignes horizontales. Mais le résultat saisissant est très informatif du plan de situation des épaves en rapport avec la base des sous-marins.

Epave du Crapaud et du Strasbourg - Lorient Kéroman
Le croiseur Crapaud en premier plan – et la silhouette du Strasbourg

Epave du Crapaud à marée basse- Lorient Kéroman

Hits: 1816

Laisser un commentaire