Fleurs dans le jardin, le printemps est une fête

Au printemps, le jardin est un festival de couleurs

Les camélias épanouis à la fin de l’hiver sont éblouissants, ils attirent les abeilles friands de pollen. Dans la famille des éricacées, rhododendrons et azalées sont autant de points de lumière dans le jardin printanier. La glycine est enlacée sur l’arche de d’entrée qui délimite le potager. Elle propose des senteurs suaves qui imprègnent les sens. D’ailleurs bourdons et abeilles ne s’y trompent pas, ils se délectent du précieux nectar. Les mahonias  ont fleuri au cœur de l’hiver. Des grappes de  cette plante amérindienne appelée raisin d’Orégon mûrissent lentement sous un soleil généreux. La lavande papillon est abondamment fleurie. Sa floraison se prolongera jusqu’à l’automne. Une abeille en approche des fleurs de bourrache confirme l’attractivité de cette fleur pour les butineurs. Dans ce tour de jardin, les arbres fruitiers imposent leur floraison abondante, promesse de fruits que seul les gels tardifs pourraient compromettre.  Les fleurs de bruyère méditerranéenne déjà épanouies à la fin de l’hiver oscillent sous la brise. Que dire de l’euphorbe martinii  dont l’inflorescence est lumineuse.  Pour terminer cette visite de jardin non exhaustive, je fais un arrêt image sur le ceanothe rampant  aux fleurs odorantes  bleu pâle. En ce printemps précoce, le jardin est une fête où se mélangent des couleurs et des parfums subtiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :