You are currently viewing Givre et glace en Finistère, une fois n’est pas coutume

Givre et glace en Finistère, une fois n’est pas coutume

Givre et glace en Finistère, un phénomène rare

Givre et glace en Finistère, une fois n’est pas coutume. La Bretagne est connue pour son climat océanique aux hivers doux. Toutefois, ceci ne signifie pas une absence d’hiver. Par contre il s’exprime différemment. Ainsi dès la fin de l’automne, les tempêtes hivernales se succèdent à un rythme de plus en plus élevé. De constat humain, les cycles tempétueux sont plus fréquents alors qu’en même temps ils augmentent en intensité. La faute dit-on au réchauffement climatique engendré par l’activité humaine.

Les turbulences dépressionnaires font du yoyo

Ces turbulences dépressionnaires entraînent de brusques variations de températures qui passent d’une extrême à l’autre. Comme c’est le cas de la vague de froid inattendue de ce début de mois de février. Elle s’est installée rapidement à la faveur des flux polaires qui ont envahi la péninsule. Les nuits sans être extrêmement froides, connaissent néanmoins des températures négatives qui fluctuent sous le zéro. C’est déjà froid pour les bretons qui ne sont pas coutumier du fait !

Givre et glace : Un épisode rare en Finistère

Et le scénario rare arriva dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 avec l’arrivée de nuages chargés d’humidité. La rencontre des couches chaudes et du froid polaire engendrèrent des chutes de neige variables ou de la pluie. A la rencontre d’un sol gelé, la pluie forma alors une pellicule lisse qui sous l’effet du froid se figea pour transformer routes et sols en patinoire.

Photos exploratoires sur un sol glissant

Les photos qui suivent figent, c’est le bon terme, ce moment breton d’exception. Pour les premières photos, je me suis aventuré dans mon jardin en m’appuyant sur un bâton pour ne pas tomber tellement le sol était glissant. L’après-midi, les températures positives ont libéré les stalactites en suspension dans les arbres. Le soir, un semblant de soleil redonna un peu de vie aux paysages environnants figés dans un manteau de givre.

Fin d’un épisode hivernal

Givre et glace en Finistère - La campagne figée
Paysages insolites sous le givre
Acer dans la neige
La neige et le givre mettent en valeur ce magnifique acer
Crocus sous la glace
un crocus figé dans la glace
Phormium de neige et de givre en Finistère
Une hampe florale desséchée de Phormium attire le regard par son aspect graphique sur fond monochrome
Rameau d'olivier de neige et de givre
Incursion surprise de l’hiver

Froid en Finistère - Un cotoneaster sous givre

Givre en Finistère - herbe à curry décor cristal
Quand l’herbe à curry devient cristal
Givre : un vitrail nature pour un poirier sauvage
Une épine de poirier sauvage s’offre un vitrage de “cristal”
Givre en Finistère et l'inévitable hortensia
Fleur d’hortensia sertie de givre
Givre en Finistère - le retour du soleil
En fin de journée, le soleil pointa du nez éclairant les arbres givrés
Givre en Finistère -  Un albizia inédit
Les filaments de givre parent un albizia qui s’éclaire au soleil
Givre en Finistère : Un moment éphémère
Voici la fin du récit d’un moment éphémère. La semaine prochaine les températures redeviendront…Ordinaires.

Vues : 223

Cet article a 3 commentaires

  1. Marie

    Bonjour Serge et merci pour cette très belle série que j’apprécie d’autant plus que je ne connais pas du tout la Bretagne l’hiver. J’étais trop petite quand mes parents l’ont quittée et ensuite nous y allions deux mois l’été mais jamais hors cette saison. Et quand j’y vais moi je choisis en général mai ou septembre alors la Bretagne comme ça, je n’ai jamais vu.
    Merci du partage et bon dimanche.

    1. Sergio

      La Bretagne connait des épisodes de froid mais ce n’est pas fréquent. Le dernier Moscou-Paris qui qualifie ces épisodes de grand froid s’est produit de manière inattendue fin février 2018 alors que le printemps s’installait avant l’heure dans la végétation. La sève était montait dans les arbres et les plantes. De ce fait, j’ai eu de nombreuses plantations arbustives grillées Cette année, le froid étant plus constant, il n’y aura pas beaucoup d’incidence.Aujourd’hui, le redoux s’installe, retour aux standards Bon dimanche.

  2. Pascale MD

    En fait je ne me suis pas callée sur le bon onglet de commentaire, c’était deux articles différents.
    Superbe cette photo.
    Bonne journée

Laisser un commentaire