Mouette rieuse et goéland dans l’estran

Une même famille et des différences

La mouette rieuse fait partie de la même famille que le goéland. Pour autant elle reste  assez facilement reconnaissable. Le premier critère distinctif est la taille : La mouette rieuse est plus petite. Tandis que le bec de cette dernière rouge orangé  se termine par un bout noir, celui du goéland cendré est jaune et crochu. En complément des différences notables le dessous le dessous du bec du goéland cendré comporte une tache rouge. J’aime bien cet oiseau élégant peu farouche très sociable puisqu’il vit principalement en colonie. La mouette rieuse est opportuniste lorsqu’elle recherche de la nourriture. Ce qui veut dire qu’elle s’adapte à son environnement entre terre et mer. Ceci étant dit,  elle est moins agressive que le goéland cendré qui pique au vol les sandwiches et viennoiseries des passants des villes portuaires.

Mouette rieuse sur l'estran
Sur l’estran
Mouette rieuse
Mouette rieuse : Bec rouge, pointe noire. Pattes sont de la même couleur que le bec. Le gris des ailes est moins marqué.
Goéland cendré sur l'estran

Hits: 32

Cet article a 7 commentaires

  1. Jolies lumières sur ces trois photos Sergio. C’est cela qui me manque dans ma région, les oiseaux et de mer tout particulièrement. Bonne journée

  2. Deux oiseaux très communs ici. J’ai un petit faible pour la mouette rieuse. Tes photos sont très réussies. Belle journée, amitiés

    1. Bonjour Jean, effectivement ce sont des oiseaux communs en Bretagne. Bien belle journée et une promesse de soleil généreux.

  3. Bon soir Serge,
    Ah, Mouettes et Goélands, souvent très compliqué pour les profanes en matière de faune aviaire.
    D’ailleurs en général, tous deviennent des Mouettes (y compris les Sternes pour certains) 😉
    J’ai lu tes critères discriminants, mais toutes les Mouettes n’ont pas le bec rouge, la Mouette tridactyle à le bec jaune et les pattes ne sont pas non plus forcément toujours de la couleur du bec.
    Idem pour les différents Goélands, certains ont un bec long et fin, il n’est pas forcément de couleur orangée (Le Goéland railleur et le Goéland d’Audouin l’ont rouge) ils n’ont pas tous la tâche rouge sur le bec et les pattes peuvent être grises, rouges, roses, jaunes ou oranges selon les espèces.
    J’aime beaucoup la trombine du Goéland qui a un petit air étonné.
    Bonne fin de soirée

    1. Bonjour Pascale,
      Merci pour ces précisions venant de ta longue pratique de photo naturaliste mais en Bretagne le type fréquemment rencontré est le goéland cendré représenté sur la photo. En fait le goéland est peu farouche, il se laisse parfois approcher à quelques centimètres avant de prendre son envol tout dépend de l’environnement dans lequel il vit. Par exemple dans les ports l’oiseau est encore plus familier de l’homme en attente d’une nourriture providentielle. L’air étonné je ne sais pas mais en tout cas observateur pour valider que je n’étais pas une menace immédiate. Bonne journée Pascale.

  4. Re bonjour Serge,
    Ce qui induit en erreur c’est que sur les détails discriminants, tu ne précises par Mouette rieuse et Goéland cendré, du coup, sur google, si tu fais une recherche et tu es alors susceptible de tomber sur ton article qui offre une grosse possibilité à l’amalgame entre les différentes espèces de ces deux oiseaux. D’autant que 9 espèces de Mouettes et autant d’espèces de Goélands fréquentent le Finistère. Il faut parfois beaucoup d’observations pour les différencier les unes des autres.
    Les Goélands sont généralement des oiseaux très opportunistes et n’hésite pas à venir te chercher la nourriture dans la main si tu ne fais pas de mouvements. Ce sont des oiseaux (les marins en général) que j’aime beaucoup.
    Bonne journée.

    1. Pascale : Merci pour cette remarque judicieuse, je corrige le tir pour éviter tout risque de confusion. Bonne journée à toi

Laisser un commentaire