Le pavot cornu sur les dunes de Mousterlin

Le pavot cornu en Finistère

Le pavot cornu ou  glaucium flavium est une plante abondante en région méditerranéenne. Elle est plus rare sur le littoral Atlantique ou celui de la Manche. Cependant, grâce à l’action du Conservatoire du Littoral,  cette plante bisannuelle peut être observée sur les dunes de la Pointe de Mousterlin. Le pavot cornu fait partie de la famille des Papaveraceae. Les insectes assurent la pollinisation croisée du pavot cornu qui est aussi auto-fertile. A maturité les graines se dispersent autour de la plante mère permettant ainsi  la colonisation de nouveaux milieux.

Pavot cornu en fleur - pointe de Mousterlin
Pavot cornu et petit insecte pollinisateur – Vu sur les dunes de la Pointe de Mousterlin
Bouton de pavot cornu prêt à éclore
Pavot cornu prêt à éclore

4 pensées sur “Le pavot cornu sur les dunes de Mousterlin

  • 22/05/2017 à 8:27
    Permalink

    très belle prise photographique qui témoigne d’un sens aigu de l’observation. Le pavot cornu resplendit en jaune.

    Répondre
    • 22/05/2017 à 10:26
      Permalink

      J’aime bien montrer la beauté de la nature : Quand se présente un spécimen plus rare dans notre région, alors je suis ravi.

      Répondre
  • 04/06/2017 à 7:02
    Permalink

    Je crois que ta région offre une grande richesse de spécimens même s’ils sont rares.Et oui ton amour de la nature fait plaisir à voir.

    Répondre
    • 05/06/2017 à 5:38
      Permalink

      La loi littoral a effectivement permis de protéger la diversité. Avant cette loi, des citoyens se sont insurgés pour obtenir le droit de passage le long du littoral. Résultat, il est quasiment possible de faire le tour de la Bretagne à pied en longeant le bord de mer. Ce qui n’est malheureusement pas le cas dans maintes régions maritimes où les terrains sont clos. Concernant ta remarque, il y a effectivement une diversité botanique importante, peut-être liée à la douceur du climat mais je pense que ces observations peuvent être faites là ou les loi littoral ont permis de protéger les dunes. Après c’est l’écosystème qui décide et on constate que la capacité de régénération est étonnante.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :