You are currently viewing U Bein pont de teck unique au monde
Les oiseaux survolent le lac Taungthaman et le pont d'U Bein

U Bein pont de teck unique au monde

 U Bein pont de teck, un bois d’œuvre d’Inwa

U Bein est par son particularisme un pont de teck unique au monde. Il est situé sur le lac Taughtaman à Amarapura, dans les environs de Mandalay. La construction porte le nom du maire de la municipalité qui en fut l’instigateur du projet. Le bois d’œuvre provient de l’ancienne capitale Inwa  abandonnée après les tremblements de terre destructeurs en 1839.

Lac Taungthaman près du pont d'U Bein
Lac Taungthaman près du pont d’U Bein

U Bein pont de teck le plus long du monde

Le pont U Bein construit entre 1849 et 1851 comporte 1086 piliers de teck.  Le pont d’U Bein traverse le lac Taughtaman, il ouvre donc une connection à la rive opposée. D’un point de vue technique il est construit en ligne courbe. Grâce à cette caractéristique il obtient une bonne résistance à l’eau et au vent.  Au delà de ces caractéristiques techniques étonnantes, l’ouvrage est très utile puisqu’il est régulièrement les autochtones l’empruntent quotidiennement. Qui de fait s’offrent un périple lacustre pédestre magique. Désormais, vieux de170 ans, le pont d’ U Bein semble indestructible. De plus cet édifice est aussi une référence mondiale puisqu’il mesure 1,2 km. Bref toutes ces chiffres clés lui confèrent une réputation mondiale puisque U Bein en Birmanie est le pont de teck le plus long au monde.

U Bein la vie quotidienne

U Bein pont de teck unique au monde
Le trafic sur le pont d’U Bein traverse le lac Taughtaman ne se dément pas.
U Bein - jeunes moines sur le pont
Jeunes moines empruntant le pont d’U Bein
Lac Taughtaman - vie lacustre
Lac Taughtaman Birmanie – vie lacustre
Le tanaka est une crème extraite à partir d’un arbre. Le tanaka protège la peau . Il est aussi utilisé comme crème solaire et masque de beauté.
U Bein femme à l'enfant au tanaka
Femme et l’enfant au masque de tanaka sur le pont d’U Bein.

Coucher de Soleil à U Bein

Le coucher de soleil à U Bein est un moment magique. De nombreuses personnes affluent vers le pont mythiques au moment où le soleil décline à l’horizon.

U Bein - le piroguier, le pont et le coucher de soleil
Les « gondoliers » du lac Taungthaman à U Bein
Pont d'Ubein - Coucher de soleil sur le lac Taughtaman
Le coucher de soleil sur le lac Taungthaman à U Bein est un rendez-vous incontournable.
Lac Taughtaman au coucher de soleil
U Bein – coucher de soleil sur le célèbre pont. Les ambiances changent au fil des minutes.
U Bein - vol d'oiseaux lacustres au coucher de soleil
Les oiseaux survolent le lac Taungthaman et le pont d’U Bein

Voyager en solo en Birmanie en 2012

Le visa est obligatoire pour se rendre en Birmanie. Séjournant à Bangkok je me suis présenté à l’ambassade du Myanmar à Bangkok. L’obtention du visa de séjour dépend d’un formulaire de motivation dans lequel on précise les buts ainsi que la période du séjour. L’issue favorable de la demande dépendante dépend des autorités consulaires. En dépit d’une réponse aléatoire dépendant largement de la motivation du voyage,  l’ambassade délivra le consulat sous sept jours. Donc notons au passage qu’à défaut de motivations « suspectes », le délai est raisonnable. A l’ambassade un candidat au visa malheureux me dit que sa demande de séjour était rejeté parce qu’il y avait mis en profession photographe professionnel ! En clair, il est de loin préférable de motiver le séjour uniquement pour des raisons touristiques.

Embargo bancaire

Ce séjour s’est déroulé lorsque le pays était sous le joug de la junte militaire et en conséquence sous le coup des sanctions internationales. En raison de l’embargo monétaire,  Il était donc été nécessaire d’emporter sur soi les liquidités en dollars US. Cet argent sonnant et trébuchant permettait de subvenir aux frais de vie en Birmanie, tout en apportant à l’économie locale une précieuse monnaie de change internationale.  Sur place la présence militaire est forte et le contrôle de la population est permanent. En dépit de ce sentiment de contrôle oppressant les birmans n’en demeure pas moins des personnes attachantes et bienveillantes.

Se déplacer en Birmanie exemple de Rangoun à Mandalay en autocar

La distance de Rangoun au Sud à Mandalay au Nord se rapproche de 600 km. Pour s’y rendre, j’ai opté pour un déplacement en bus. De nombreuses compagnies privées proposent leurs services à Rangoun, cette présence évite le recours à des société étatiques… C’est pourquoi le choix d’une bonne compagnie de transport est facile. Ces bus modernes sont aux standards mondiaux concernant le confort et la sécurité. La première partie s’effectua sur une autoroute quasiment neuve et vide de tout trafic. Cette autoroute relie Rangoun  à Naypyidaw, qui est la nouvelle capitale administrative de Birmanie depuis 2005.  A Naypyidaw le bus les passagers descendent obligatoirement du bus. Les birmans passent alors un point de contrôle militaire.  Ils sont tous obligatoirement possesseurs d’une autorisation de voyage qui motive le déplacement.

Arrivée à Mandalay

Après ce contrôle, le voyage continue vers Mandalay. L’état des routes devient plus mauvais, mais reste cependant acceptable. Partis au début de la nuit, l’arrivée à Mandalay  coïcinde avec le lever du jour. La durée de transport est longue il faut prévoir une durée de transport de onze heures. Pour cette raison,  les voyages de Rangoun à Mandalay sont nocturnes.

Visiter Mandalay et la région d’Amara : U Bein pont de teck

Sur place l’engagement d’un guide local indépendant est facile. Malgré les sanctions internationales qui touchent la Birmanie au moment du voyage, le tourisme à défaut d’affluence, reste néanmoins présent. En conclusion, la présence de guides locaux indépendants est facilitatrice. Que dire de plus, notre guide fut d’une compétence et d’une attention à toute épreuve. C’est grâce à sa collaboration que nous visitâmes les principaux monuments de Mandalay ainsi que la région de Amarapura . Clairement ce fut un moment très riche en découvertes.

Barque sur le lac Taughtaman à Amarapura
Barque sur le lac Taughtaman à Amarapura
Piroguiers sur le lac Taughtaman Amarapura
Le soleil disparait derrière le pont d’U Bein

Ouverture du pays au tourisme de masse

Les photos paisibles prises en Février 2012 n’ont jamais été publiées. Retrouver une telle tranquillité aujourd’hui à U Bein est sans doute impossible. En effet, les élections d’avril 2012 ont permis une relative avancée démocratique.  Et l’ouverture du pays qui s’ensuit profite au tourisme de masse. Désormais une horde de touristes investissent les sites d’un pays qui ne manque pas d’attrait.

Note complémentaire : La situation est singulièrement plus compliquée depuis quelques années où la Birmanie se replie à nouveau sur elle même

Cet article a 2 commentaires

  1. J’aime beaucoup ces photos et spécialement le pont remarquable ainsi que les peintures de visage.
    La première et la dernière photo sont très belles. La dernière avec les différentes teintes de ses reflets me fait penser à un coucher de soleil de Monet.

    1. Escapades Photo

      La peinture au visage au tanaka est une tradition en Birmanie. Il allie esthétique et protection de la peau. Comme tu le remarques, les couchers de soleil sont intenses sur le pont d’U Bein. J’espère avoir su saisir ce moment unique pour un visiteur d’un soir.

Laisser un commentaire