Aller au contenu

Batalha splendeur de l’art manuélin mudéjar

Monastère Batalha vue d'ensemble

Retour à Batalha

Ma première rencontre avec le monastère de Batalha remonte aux années 1980. À ce moment, le monument n’avait pas encore reçu la reconnaissance Unesco. Batalha était alors une petite ville provinciale bien tranquille au cœur du Portugal. En conséquence, on était bien loin de l’affluence d’aujourd’hui. Mais le classement Unesco a bien changé la donne. Désormais la petite ville grandit doucement autour du monastère gothique au style manuélin bien affirmé. Ce retour est une nouvelle découverte du monastère de Batalha de style gothique tardif manuélin qui emprunte aussi à l’art mudéjar. 

Le monastère gothique de Batalha sous les projecteurs

Lorsque la nuit vient, l’éclairage judicieux des projecteurs met en valeur le style manuélin mudéjar. Les vitraux illuminés et le crénelage procurent une impression de légèreté et de profondeur.

Batalha monastere gothique  les illuminations
Les illuminations du monastère de Batalha mettent en valeur les crénelures de l’édifice
Batalha monastère gothique la nuit
Les crénelures de l’édifice sont comme de la dentelle de pierre

 

Balatha les chapelles inachevées
Les chapelles inachevées de Balatha vue générale de l’extérieur.
Portail principal de Batalha et le bâtiment monastique
Une vaste esplanade permet l’obtention d’une vue d’ensemble du monastère et de l’entrée principale de l’église depuis la façade ouest . C’est à cet endroit que commence la visite de l’abbaye.  Mais examinons plus attentivement le porche dont le décor est très riche. Le porche de la façade ouest est l’entrée principale de l’église ainsi que de l’ensemble de Batalha. Le portail comporte les sculptures des douze apôtres qui reposent sur des embases de part et d’autre de l’entrée. Six voussures qui représentent des scènes bibliques entourent la statue du Christ  trône au centre.
Portail du transept entre ombre et lumière
Portail du transept entre ombre et lumière
Batalha style gothique manuelin sous influence mujedar
Un soleil éclatant met en valeur le style gothique manuélin du monastère de Batalha qui se détache sous un ciel bleu intense. Tandis que l’ ombre de Nuno Alvares Pereira sur son cheval se projette sur l’esplanade.
Statue en bronze de Don Nuno Álvares Pereira
Don Nuno Álvares Pereira est un des héros du Portugal. Sa statue se trouve sur largo infante Dom Henrique face au monastère de Batalha
Coupole de l'église du monastère de Batalha
La coupole de l’église du monastère de Batalha est de forme octogonale. Le dôme abrite une étoile à huit branches.
Voûtes de l'église du monastère de Batalha
Voûtes et clés de voûtes de l’église de Batalha. On remarquera pour une fois la sobriété du style la belle lumière qui y règne

Voûtes et vitraux de l'église du monastère gothique de Batalha

Cloître royal de Batalha

La visite du cloître de Batalha est impressionnante.  De format carré, il comprend quatre galeries qui s’ouvrent sur un jardin intérieur. Chacune de ces galeries a sept arcades ogivales qui ont des décors végétaux travaillés. L’ensemble est représentatif du style manuélin en vogue durant le règne du roi Manuel 1er. Le style manuélin est une évolution du style gothique avec une influence renaissance. En conséquence le style est  beaucoup moins épuré que le gothique pur. Par exemple les décors, les reliefs, les spirales sont exubérants. Indiscutablement, cet art traduit l’âme portugaise. Pour toutes ces raisons, la visite du monastère et plus particulièrement du cloître ne laisse pas indifférent.

 

Batalha, le jardin du cloître
Batalha, le jardin du cloître
Voûte Cloître royal de Batalha de style manuelin
La voûte côté jardin du cloître de Batalha. Le style manuélin se caractérise par des décors très élaborés.
Cloître royal de Batalha vue sur le jardin
Le jardin du monastère de Batalha vu depuis le cloître
Voûtes du cloître de Batalha
La lumière diffuse met en relief les pierres finement sculptées.

Monastère de Batalha la fontaine du cloître royal

La fontaine du cloître royal de Batalha est un exemple remarquable de l’architecture gothique flamboyant manuelin du 15e siècle. Elle se distingue par la richesse des décors et des formes épurées. La fontaine est ornée de motifs géométriques complexes, de feuillages sculptés et de roses symboliques. Le travail d’esemble témoigne du savoir-faire des compagnons de l’époque.  Les arcs en ogive qui encadrent la fontaine lui confère une parfaite intégration esthétique d’ensemble. La fontaine s’impose majestueusement par son équilibre et la grâce qu’elle dégage. La fontaine est sans conteste une pièce maitresse. Elle dégage une atmosphère majestueuse amplifiée par les décors manuelins qui l’entourent.

Les allées de déambulation du cloître de Batalha
Les allées de déambulation du cloître de Batalha
Jardin du cloître royal de Batalha
Jardin du cloître royal de Batalha

Monastère gothique de Batalha, lieu de mémoire

Batalha - tombe des princes
Batalha – tombe des princes
Monastère gothique de Batalha - tombeau des princes
Monastère gothique de Batalha – tombeau des princes

Le Monastère de Batalha doit son existence à la victoire des Portugais sur les Castillans pendant la bataille qui se déroula à Aljubarrota. A cette occasion le roi Jean Ier décida la création de la ville et la construction du monastère en commémoration de la victoire des troupes portugaises contre les castillans en 1385. La salle capitulaire abrite des tombeaux dont ceux du ou des soldats inconnus qui sont veillés en permanence par des soldats. La victoire permit d’assoir la légitimité du royaume du Portugal éteignant de même les visées de conquêtes castillanes.

Contexte historique de la nation portugaise

Beaucoup de batailles se sont déroulées sur le territoire du Portugal au cours de l’histoire. Il y eut des batailles entre les romains et les lusitaniens, une peuplade indo européenne qui occupait une bonne partie du Portugal actuel. Il y eut aussi des batailles entre les chrétiens et les maures puis contre les français. Mais certaines batailles restent ancrées dans la mémoire collective. C’est le cas de la bataille de Ourique 1139, où le roi portugais Alphonse Henriques remporta une victoire décisive contre les maures. Et puisque nous sommes ici à Batalha, la célèbre bataille de Aljubarrota en 1385 où les forces portugaises pourtant inférieures en nombre vainquirent les armées castillanes. Ces victoires assirent définitivement l’indépendance portugaise.

 

Tombe des soldats inconnus en salle du chapitre
Batalha tombe des soldats inconnus en salle du chapitre

Batalha, la voûte de la salle capitulaire

La voûte de la salle capitulaire
La voûte forme un carré dont chaque côté mesure 20 mètres.

L’ouvrage est d’une hardiesse extrême car  la voûte n’est pas spécialement concave. La portance est donc totalement supportée par les murs d’enceinte qui ont été calculés pour résister à la poussée de l’ogive. Le style gothique se caractérise par la légèreté de la construction dont les voûtes ogivales qui reposent sur des piliers exercent une pression verticale. Ici de toute évidence, la poussée est davantage latérale. Donc chaud, chaud, les calculs de structure.

Monastère de Batalha les chapelles inachevées

Les chapelles inachevées sont une extension du monastère de Batalha. La destination finale du projet était d’abriter les sépultures des rois et reines défunts. Mais la construction qui  dura plus d’un siècle ne fut jamais terminée. Les chapelles construites autour d’une forme octogonales restent donc ouverte sur le ciel. En dépit de l’abandon du projet, l’ouvrage suffisamment avancé est certainement l’un des plus représentatifs de l’art Manuélin dont la photo ci-dessous montre l’incroyable travail de la pierre.

 

Batalha monastère gothique manuélin - les chapelles inachevées
Les chapelles inachevées à Batalha – les bas reliefs représentatifs de l’art manuélin
Chapelles inachevées Batalha gothique manuélin
Les chapelles inachevées n’ont pas de dôme puisque le chantier est resté en plan. Comme précédemment évoqué, le plan octogonal abrite des chapelles, chacune des voûtes représentent l’entrée d’une chapelle. Pour rappel, ces chapelles devaient accueillir les sépultures des rois et reines du Portugal.
Les voûtes ogivales des sept chapelles inachevées de Batalha
Vue en contreplongée qui est représentative du plan octogonal. Chacune des voûtes sont les points d’entrée des chapelles qui étaient destinées aux sépultures royales.

Les chapelles inachevées marquent le fin de la visite, c’est donc naturellement ici que se termine l’article d’un visiteur ordinaire.

Sergio
Author: Sergio

9 commentaires sur “Batalha splendeur de l’art manuélin mudéjar”

  1. Grandiose, j’imagine le plaisir pris dans une telle visite. Les dernières photos a ciel ouvert….. union du bleu et de l’ocre….. superbe. Bonne soirée.

  2. Bonjour Sergio. Cet article est un concentré de beautés. Je ne connaissais pas mais je lui trouve quelques petits airs, dans ses dentelles de pierre de San Jeronimo. Tes photos sont vraiment superbes, un grand merci pour la découverte de ce magnifique monastère gothique.

    1. Je ne connais pas les dentelles de pierre de San Jeronimo. Mais on retrouve une influence de l’occupation Maure dans toute la péninsule ibérique. Merci pour l’appréciation photos!

    1. J’ai effectivement changé de thème en optant pour une présentation sobre. A cet occasion j’ai cherché une police la mieux adaptée possible. Merci pour le retour.

  3. Bonjour Sergio,
    Il est de toute beauté ce Monastère, et ces dentelles sculptées sont réellement grandioses.
    J’ai eu l’occasion de le visiter il y a bien longtemps, mais j’en avais conservé un superbe souvenir architectural.
    Bonne journée

  4. Bonjour Sergio, d’abord merci pour ces pages d’Histoire, si intéressantes.
    Le travail de la pierre est vraiment impressionnant de beauté, irrépétible hélas, on ne prend plus le temps de faire de l’art si élaboré.
    J’aime énormément l’immense coupole de l’église du monastère, et puis ce cloître dont tes photos nous montrent tant de finesses.
    Un tout grand merci!

Laisser un commentaire