Charpente de fer forgé et fonte – cathédrale de Chartres
Version en noir et blanc de la charpente de la cathédrale de Chartres.

Charpente de fer forgé et fonte – cathédrale de Chartres

Charpente de fer forgé et fonte – cathédrale de Chartres

La charpente en fonte et fer forgé a remplacé le bois

L’histoire de la Cathédrale est jalonnée de multiples incendies. Le dernier d’entre eux date du 4 juin 1836 quand il détruisit la totalité de la charpente de bois et la toiture en plomb. Malgré cette infortune et en dépit de l’importance de l’incendie, le reste de l’édifice fut épargné. Il ne restait plus donc qu’à trouver une solution urgente pour remplacer la charpente et la toiture. Baron, architecte départemental fut missionné en 1836 pour étudier un projet de restauration. Baron proposa le remplacement de la charpente par une structure en fonte et fer forgé.  Le projet fut mené à bien en 1837 par l’installation d’une charpente en fonte et fer forgé qui présentent l’avantage d’être incombustible. Les plaques de plomb quant à elles, furent remplacées par des plaques en cuivre plus légères.

Charpente de la cathédrale de Chartres : La structure est lumineuse
La charpente de la cathédrale de Chartres est d’une pureté impressionnante. La peinture anti corrosion s’avère être très lumineuse. La structure du fond situe l’emplacement du chœur.

Un travail d’ingénierie des temps modernes

La charpente, se révèle, tel un incroyable vaisseau inversé. L’ensemble des lignes parfaites laisse penser à un travail d’ingénierie des temps modernes.  Le tout véhicule un sentiment de légèreté et de solidité. Mais derrière cet impressionnant ouvrage, il y a une accumulation d’expériences technologiques. L’architecte Baron,  s’en inspire, il crée une structure en fonte et fer forgé optimisée qui absorbe les contraintes de flexion et de dilatation. Vu ainsi, la structure d’une pureté exceptionnelle, semble indestructible. Elle l’est presque puisque une seule révision de la charpente a été réalisée entre 1995 et 1997. L’intervention a seulement consisté à appliquer un traitement anti corrosion à la charpente qui, par la même occasion a été totalement révisée.  Par ailleurs, la toiture de cuivre a été totalement revisitée. Pas de doute, le magnifique vaisseau inversé est parti pour voguer à nouveau pour des siècles.

Un week-end à Chartres : Chartres en Lumière

Visite guidée de la cathédrale de Chartres – La vue de la formidable architecture en fonte et fer forgé de la cathédrale de Chartres reste un moment d’exception.

Cet article a 8 commentaires

  1. Une fois n’est pas coutume, moi qui préfère généralement le noir et blanc, pour une fois je suis plus sensible à tes images couleur de cette charpente. Vraiment j’aime beaucoup. Bon w-e Sergio

  2. Dans ta présentation , tu parles de la vie des insectes , tu as trouvé là une merveilleuse toile d’araignée , même si j’ai plutôt un petit faible pour la version couleur , Phil

    1. L’araignée est ingénieuses, les fils qu’elle tisse sont d’une extraordinaire résistance et puis la structure de la toile est remarquable. Comparer cette ouvrage à une toile d’araignée est judicieux car cette charpente est comme un tissage qui trouve le compromis entre légèreté et solidité.

  3. Magnifiques ces photos en perspective sur cette charpente.
    Bonne journée

    1. Bonjour Pascale,
      En retour je me suis déplacé sur votre site. C’est excellentissime, bravo pour cette quête dans la nature et ces magnifiques images capturées. Il y a un mix de patience, de persévérance et de talent. Que dire de plus si ce n’est que je n’ai pas vu de possibilités de laisser des commentaires. Peut-être est-ce un choix. J’explorerai plus avant en allant sur 500PX.
      Bonne journée à toi. Serge

    1. La charpente de la cathédrale de Chartres est un ouvrage unique par l’esthétique au service de la structure. Souvent, ce qui est beau est bien pensé !

Laisser un commentaire

Fermer le menu