You are currently viewing Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon
Dans cette bibliothèque, il y a de nombreux ouvrage de référence sur le bouddhisme

Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon

Amarapura Mahagandayon le monastère aux 1000 moines

Le monastère Amarapura Mahagandayon fondé en 1914 abrite plus de milles moines. Souvent Issus de familles modestes, ils reçoivent ici une formation monastique basée sur une discipline stricte. Dans ce contexte il est facile d’imaginer qu’une population aussi importante nécessite une intendance réglée comme une horloge. Les photos qui suivent témoignent donc de la vie ordinaire de la cuisine aux moines du monastère Mahagandayon situé près de Mandalay. Tout découvrant les photos vous constaterez que les méga marmites sont en rapport avec le nombre de bouches à nourrir.

Cuisine aux moines à Amarapura
Mahagandayon robes de moines au séchage
Cuisine aux moines à Amarapura
Les robes de moines sèchent au plein air
Cuisine aux moines à Amarapura
Dans cette bibliothèque, il y a de nombreux ouvrage de référence sur le bouddhisme

Cuisine aux moines à Mahagandayon : Dès 5 heures du matin l’intendance s’active

Le service de l’unique repas des moines se déroule tous les jours vers onze heures du matin. Mais avant ce moment, une animation intense règne dans les cuisines. C’est ici que se prépare le repas unique des moines dont l’ingrédient principal est le riz. Les aliments de base proviennent de donations de riches familles locales. Par leur contribution, ils gagnent ainsi des mérites sensés améliorer leur karma. Les moines se lèvent à 5 heures du matin. Ils prennent une légère collation. Puis ils reçoivent un enseignement bouddhiste jusqu’à 10h15. Pendant ce temps, l’intendance s’active dans les cuisines du monastère.

Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - Grandes marmites
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon – Grandes marmites : Pour nourrir plus de 1000 moines il faut des ustensiles de cuisine adaptés.
Amarapura Mahagandayon - Cuisines grandes marmites
Amarapura Mahagandayon – Cuisines grandes marmites – La vapeur d’eau sort du grand chaudron
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - viande et épices
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon – viande et épices – La viande est la portion congrue du repas des moines
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - dessert au riz
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon – dessert au riz – On remarque les belles inscription en caractères birman sur l’ustensile de cuisine.
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - riz cuit
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon – riz cuit – Le riz est l’aliment de base du moine bouddhiste
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - préparation du thé
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon – préparation du thé
Cuisine aux moines Amarapura Mahagandayon - Préparation des marmites pour la cuisson
Amarapura Mahagandayon – Préparation des marmites pour la cuisson – La manipulation de grandes marmites est une tâche ardue

 

Cet article a 6 commentaires

  1. Pascale MD

    Coucou,
    Eh bien voilà une cuisine 4XXL avec des marmites à la même taille !
    Un très chouette reportage, merci pour ce partage.
    Bonne journée

    1. Sergio

      Effectivement, la cuisine se fait en 4XXL, ici on ne fait pas dans le détail !

  2. By Marie

    Très beau reportage Sergio, bonjour. On y est et c’est très dépaysant, ce que j’apprécie.

    1. Sergio

      Merci, il y a des moments comme ça en voyage. Alors autant ressortir les premières impressions. J’espère que ces photos aident à ce partage d’un lieu, d’un moment dans un pays où le bouddhisme est partagé par au moins 90% de la population.

  3. Impressionnantes les tailles des ustensiles. Au premier abord, le bâtiment pourrait ressembler à ce que l’on voit en Europe mais l’intérieur, c’est autre chose.
    J’aime beaucoup la 7 ème photo de ce moine seul très concentré. D’autre part, je trouve cette photo remarquable par la lumière dégagée qui rappelle les peintures flamandes.
    Tu nous fais découvrir un monde qu’on n’imagine même pas. mais comment as-tu pu être admis à pénétrer dans les cuisines du monastère? As-tu partagé leur repas?

  4. Sergio

    En voyageant en solo on dispose de plus de liberté et de latitude qu’en groupe. J’ai d’abord pris le temps d’observer, de noter l’ambiance des lieux puis j’ai pris des photographies. Il faut savoir que les monastères sont des endroits très ouverts. Les fenêtre sont symboliques, il n’y a pas de vitres, donc on peut photographier sans déranger ce que je ne me serais pas permis de faire. Je n’ai pas participé au repas des moines qui leur est réservé mais je sais que les familles donatrice sont conviées.

Laisser un commentaire