Aller au contenu
Accueil » Blog notes » nature » Épeire fasciée hôte de nos jardins

Épeire fasciée hôte de nos jardins

Épeire fasciée - argiope bruennichi hôte de nos jardins

Epeire fasciée (Argiope bruennichi) présentation d’une espèce d’araignée qui est relativement courante dans nos jardins. Encore faut-il préciser que les environnements naturels lui conviennent à merveille. Et pour cause, ces milieux 100 % nature sont ceux que les insectes fréquentent assidûment. Donc dans ces conditions, l’épeire fasciée encore appelée argiope fasciée y trouve des proies en abondance.

Les bandes circulaires noires et jaunes de l’épeire fasciée

L’abdomen de l’épeire fasciée est striée par des bandes orbiculaires noires et jaunes. Afin d’éviter une mauvaise compréhension le terme orbiculaire indique que les stries sont circulaires. Par ailleurs ces dernières entourent l’abdomen. Ces couleurs vives sont en quelque sorte un avertissement à l’adresse des éventuels prédateurs leur indiquant un danger potentiel. Par analogie, l’épeire fasciée se présente comme vêtue d’un habit de bagnard. L’image qui me vient à l’esprit est la livrée des frères Dalton dans la  célèbre bande dessinée !

Une araignée inoffensive pour l’homme

Concernant, l’humain sauf aracnophobe il n’y a aucune crainte :  Cette araignée est inoffensive et même si elle peut piquer, la piqûre n’est pas dangereuse. Et avouons le, pour se faire piquer, il faut en vouloir car au moindre dérangement, les araignées se réfugient dans un coin de la toile.

Epeire fasciée les caractéristiques morphologiques

Si vous rencontrez dans votre jardin une épeire fasciée, il y a de fortes chances que ce soit une femelle dont la taille mesure entre 15 et 20 mm. Alors que la taille des épeires mâles est minuscule en proportion. Puisque en effet ils ne dépassent pas les 7 millimètres.

Dans la famille des arachnides, l’épeire fasciée ne fait pas exception : Comme toutes les araignées  elle a huit pattes. A l’avant du corps, les pédipalpes qui sont des pattes courtes qui servent à la capture des proies et à leur manipulation. Par manipulation on précise qu’il s’agit d’un emballage de la capture qui est enroulée en un temps record dans la toile.

Le stabilimentum de l’épeire fasciée est en zigzag

Ce terme savant désigne une structure particulière de la toile d’araignée. Ce dernière est plus épaisse que les autres fils qui composent la toile. Elle revêt également des formes variées. Cependan concerant   l’épeire fasciée le stabilimentum est caractérisitique. En effet il se démarque en premier lieu par son épaisseur et aussi par sa forme en lignes cassées qui forment des zigzags.

Épeire fasciée - argiope bruennichi - stabilimentum
épeire fasciée au centre de la toile. A la verticale et du haut vers le bas on remarque la structure renforcée en zigzag qui est le stabilimentum.

 

Epeire fasciée vue côté abdomen
Epeire fasciée vue côté abdomen et le fameux stabilimentum dont l’usage fait l’objet de débats entre aranéologues

Une capture en direct d’une épeire fasciée

Proches de la bouche, les chélicères de l’épeire sont des appendices qui ont des crochets. Ces derniers  injectent un venin qui paralyse la proie. Elle est quasiment sourde et ne voit pas ou peu. En contrepartie elle a un sens du toucher et de l’odorat très développé. En effet la moindre vibration de la toile la toile lui indique la localisation et la nature de la proie. Et cet araignée statique, en tenue de qasi camouflage, qui ne bouge pas pendant des heures est en cas d’alerte d’une célérité impressionnante. Pour appuyer mes propos, j’ai observé la capture d’une sauterelle, la capture et l’emballage de l’insecte s’est déroulé en un temps record, soit moins de 15 secondes. L’insecte emballé, l’épeire retourne à son poste de gué souvent au centre de la toile.

Capture d'une sauterelle par une épeire fasciée.
La sauterelle n’a aucune chance si elle s’accroche à la toile d’une épeire. L’araignée utilise deux appendices creux muni de crochets avec lesquels elle injecte un venin paralysant. Ensuite elle tisse avec une rare vélocité une toile autour de la victime qui est emballée. En voilà une belle prise qui servira de repas un peu plus tard en soirée.

Une épeire fasciée capture une sauterelle

Capture d'une sauterelle par épeire fasciée
Une séquence de 15 secondes qui montrent la capture d’une sauterelle par une épeire fasciée. Etapes de filature d fil de soie en guise d’emballage. Une fois l’opération réalisée l’épeire fasciée remonta au centre de la toile. Quelques heures plus tard, à la tombée de la nuit un repas l’attendait dans ce garde-manger original.
Toile d'épeire sous la pluie
Le lendemain est un jour de pluie. Alors des gouttelettes restent en suspension sur la toile alors que l’épeire imperturbable aux conditions météo reste toujours au centre de la toile. De la prise de la veille il ne reste plus qu’un cocon de soie blanchâtre.

A propos de la toile d’araignée

Ne vous est-il jamais pris dans une toile en ayant la sensation de ne pas pouvoir vous en dépêtrer ?  Eh bien c’est parce que la toile d’araignée a des propriétés physiques hors du commun. Elle serait l’un des matériaux les plus solides au monde !  En outre elle allie à la fois la rigidité a la flexibilité, deux propriétés qui sont  à priori incompatibles. Tout ceci est expliqué dans cet article de France Inter qui s’intitule : « La toile d’araignée est l’un des matériaux naturels les plus solides au monde »

Toile d'épeire fasciée sous la pluie
La toile d’araignée absorbe le poids des gouttes d’eau sans aucun problème de structure. Le vent pourrait s’y ajouter sans qu’il n’y ait le moindre problème quant à sa solidité.

Longévité de l’épeire fasciée

L’épeire fasciée a une espérance de vie d’un an. Mais bien sûr elle doit compter avec un environnement hostile. Parmi les prédateurs du jardin, il y a les musaraignes,  les hérissons, les lézards ou les orvets. Et ce n’est pas tout puisque les oiseaux sont également susceptibles de la mettre au menu.

Hôte et alliée au jardin

Malgré les stries circulaires noires et jaunes et une taille respectable l’épeire fasciée n’est pas dangereuse pour l’homme. Et quand bien même elle piquerait que cette morsure n’aurait pas de conséquence sur la santé. Sa tenue à la « Dalton » est comme un signal envers les éventuels prédateurs dont certains n’en ont cure. Cette araignée est un hôte utile au jardin, donc il est impératif de ne pas la déranger puisqu’elle capture de nombreux insectes, souvent bien plus gros qu’elle.

 

 

 

5 commentaires sur “Épeire fasciée hôte de nos jardins”

  1. Bonjour Marie – Effectivement c’est une belle araignée pour la séquence capture il faut être à la bonne place au bon moment . Bonne journée du 15 août

  2. J’ai reçu le message suivant de Colo https://espacesinstants.blogspot.com/ – « Chaque année, sur les plantes de tomates et sur le plumbago nous avons de superbes exemplaires d’Epeire que nous évitons de déranger, bien sûr. Parfois, oui, des oiseaux en font leur déjeuner…merci pour ce superbe article. »

    Bonne fête du 15 août!

    Devant son impossibilité de laisser un message en raison d’un refus de cookies mystérieux ???

    Bonne fête du 15 août également !

  3. Bonjour Sergio.
    Pas du tout arachnophobe, je ne peux que te remercier de nous offrir une photo d’une telle précision . Madame est « endimanchée » et n’attendait que ton objectif pour nous montrer ses couleurs (la première photo est superbe) et son savoir faire en matière de nourrisage puis ses talents d’architecte.

    1. En France il n’y a pas beaucoup de raisons pour être arachnophobe a part quelques unes qui toutefois ne sont pas mortelles. En plus, il faut en vouloir aux araignées pour avoir une morsure car elles ne piquent que lorsqu’elles sentent une menace.

Laisser un commentaire