Gravelot à collier interrompu en baie d’Audierne

Gravelot à collier interrompu, la présence estivale complique sa reproduction

Le gravelot à collier interrompu est un petit oiseau limicole particulièrement vif. Toujours en activité il trottine à la limite de l’estran mais aussi dans les dunes avoisinantes. Ce gravelot femelle, trottinait dans les dunes qui bordent la baie d’Audierne par une journée chaude et lumineuse. Las, on note au passage que son plumage ne se détache pas ou peu de la couleur du sable. Mais l’avantage de la discrétion, s’avère aussi être un désavantage en considérant la fréquentation estivale des plages. Fort heureusement, la majorité des espaces dunaires sont protégés malheureusement pas les accès aux plages. Le gravelot dépose ses œufs dans les herbages dunaires mais parfois trop près de l’estran. La survie de l’espèce est donc en danger car le taux de reproduction est très faible c’est pourquoi l’association Bretagne Vivante prend des dispositions pour protéger au maximum ce petit limicole, surtout pendant la période de reproduction.

Une espèce en danger

Les plus grands site de reproduction en France sont la baie du Mont Saint-Michel, la de l’espèce est également importante en baie d’Audierne. On la trouve également dans l’espace Natura 2000 à Trévignon dans le Finistère. Et aussi au Gâvre Quiberon vaste cordon dunaire qui s’étale sur 35 km. Les plages où nichent les gravelots à collier interrompu ne sont pas interdites, alors il faut sensibiliser les estivants afin qu’ils prennent en compte cette cohabitation. Ce d’autant plus que l’oiseau se confond dans le sable. Sur l’ensemble de la Bretagne, le dernier recensement effectué évalue leur nombre à environ 240 unités. Ces chiffres semblent désormais stables, mais il semble nécessaire d’en faire un peu plus afin d’assurer la survie et la tranquillité d’un oiseau menacé par l’évolution climatique et par les activités nautiques.

Une espèce en danger d’extinction, une vidéo : Ici

Gravelot à collier interrompu en baie d'Audierne
Le gravelot à collier interrompu se nourrit principalement sur l’estran plus particulièrement au là où les vagues viennent mourir. C’est à cet endroit qu’il trouve une nourriture importantes, débris végétaux, petits invertébrés. Lorsqu’il s’aventure sur la dune, il trouve également une nourriture abondante telle que des puces de mer, des araignées ou encore d’autres petits insectes.
Gravelot à collier interrompu en quête de nourriture
Par des mouvements de pattes le gravelot à collier interrompu dégage le sable afin de trouver de la nourriture
Gravelot à collier interrompu en baie d'Audierne
Gravelot à collier interrompu femelle.

Vues : 151

Cet article a 6 commentaires

  1. Marie

    Sur les deux premières photos on dirait que ce gravelot évolue sur un champ de neige…. La femelle est bien jolie. Bonne soirée Sergio

    1. Sergio

      Lumière et sable blanc = éblouissement garanti

  2. Pascale MD

    Coucou Sergio,
    C’est vrai que sur les deux premières photos on pourrait penser à de la neige.
    C’est un bel oiseau que j’aime observer, et bravo pour les photos car il se déplace vite.
    Un billet très complet, et encore une espèce en danger. Je crains que cela ne s’accélère…
    Bonne journée

    1. Sergio

      Soleil intense sur sable blanc, à se demander comment la mesure de la lumière s’en tire de cette condition extrême. D’ailleurs, je suis d’abord passé devant le gravelot s’en l’apercevoir tellement il se fondait dans le milieu. C’est seulement le déplacement rapide de cet oiseau vif que j’ai d’abord repéré.

  3. Colo

    J’ai justement vu un reportage sur cet oiseau et sa protection, je ne me souviens pas si c’était des membres de Bretagne vivante, mais probablement.
    Superbes photos, comme toujours, merci!

    1. Sergio

      Donc ravi que ma petite note complète ton information. Bretagne vivante est une association active de protection de la nature. j’ajoute un lien sur les actions de cette association?.

Laisser un commentaire