Herboristerie en Roumanie, la santé par les plantes

Herboristerie, la médecine douce

Le marché local d’Arad en Roumanie propose des productions légumières issues de producteurs locaux qui n’utilisent pas de pesticides.  Dans une aile du marché couvert,  des herboristes proposent des plantes séchées ou des infusions aux indications variées. Les champs d’application couvrent une bonne partie du domaine médical si bien qu’il est légitime de se poser la question de la validité des assertions. Ces préparations à base de plante font partie de la médication populaire. Si bien qu’on peut les considérer comme de bons auxiliaires de santé, à la condition de passer d’abord par la médecine. Cependant, dans un pays  où le revenu moyen par habitant est faible, cette médication à base de plantes constitue souvent une alternative pour soigner la bobologie.

herboristerie en Roumanie
Stand d’un herboriste au marché local d’Arad – Des préparations à base de plante sont présentées dans des flacons dûment étiquetées dont l’aspect artisanal est évident. Il y a aussi des plantes séchées pour les infusions.

2 pensées sur “Herboristerie en Roumanie, la santé par les plantes

  • 21/06/2017 à 1:04
    Permalink

    Dans tout cela il doit bien y avoir moyen de trouver quelques plantes intéressantes en complément de la pharmacopée traditionnelle, comme tu le dis bien. La santé est devenue une affaire de sociétés riches, tout au moins en ce qui concerne les médicaments pointus et relativement chers( je pense notamment au cancer, puisque je vois une plante indiquée dans les métastases cancéreuses).
    Nous avons tout intérêt à garder la Sécurité Sociale et nous pouvons souvent nous autoriser des soins autres: ce n’est pas le cas de tous, notamment des roumains.
    En tous cas, cet article m’intéresse au plus haut point.

    Répondre
    • 21/06/2017 à 6:00
      Permalink

      Il faut voir cette médecine par les plantes comme issue d’une longue tradition. Il y a une connaissance acquise au fil des siècles, d’où la liste des indications. Elle s’inscrit comme médecine complémentaire, car par ailleurs la Roumanie est un pays moderne avec une médecine très développée du moins dans les grandes villes. Quant à l’accessiblité des soins c’est peut-être une autre histoire. Concernant l’item traitant des métastases cancéreuses, la préparation n’a pas la prétention de soigner la maladie mais si j’ai bien compris elle propose une aide sur la perte des cheveux suite aux traitements. Comme toi, je pense qu’en France, nous bénéficions d’un système de santé qu’il faut absolument défendre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :