Héron garde-bœufs en plumage nuptial

Ce héron garde-boeufs en plumage nuptial était en quête de nourriture aux abords de l’étang de Trunvel. L’étang de Trunvel est une vaste zone marécageuse qu’un cordon dunaire sépare de l’océan. D’une superficie de 150 hectares, il s’insère  par ailleurs dans un espace protégé de 1700 hectares.  La présence de zones dunaires, de prairies humides et de roselières sont propices à la nidification ou au séjour de nombreuses espèces. Mais la présence solitaire d’un héron garde-bœufs en cette période de l’année fut une surprise. Car cet oiseau originaire d’Afrique septentrionale colonise l’Espagne et la Camargue depuis de nombreuses décennies. Alors qu’en Bretagne, son observation hivernale depuis 1980 confirme un statut de migrateur. En effet durant cette période de nombreuses colonies fréquentent  les pâturages et les prairies humides. Ils y mènent une cohabitation pacifique avec le bétail. Mais le fait de rencontrer cet Ardéidé en plumage nuptial n’est-il pas une indication qu’une sédentarisation partielle de l’espèce s’opère ? Je n’ai pas la réponse, mais toujours que le héron garde-bœufs aime le climat breton.

Héron garde-bœufs en plumage nuptial
Il est aussi connu sous le vocable de héron pique-bœufs

Vues : 32

Cet article a 3 commentaires

  1. Bonjour Sergio. C’est sans aucun doute mon héron préféré avec le grand héron bleu qu’on n’observe pas en France. J’aime bien sa petite tête surmontée de plumes rousses assorties à son bec. Bonne journée!

  2. Chinou

    En effet, celui ci est facilement identifiable et , comme tu le mentionnes, il n’est pas rare de le voir dans les champs près des troupeaux ce qui justifie son nom vulagire de pique-boeufs. Bonne journée.

  3. Pascale MD

    Coucou Sergio,
    Il est très beau en nuptial avec sa coiffe orangé et son aigrette qu’on distingue aussi.
    Si j’aime les grands Hérons, j’aime beaucoup les petits Hérons également qui ont de magnifiques plumages.
    Belle rencontre.
    Bonne journée

Laisser un commentaire