Jubé de la chapelle Saint-Nicolas

Noyée dans la campagne bretonne, la chapelle Saint-Nicolas de Priziac date du 16e siècle. Elle possède un jubé en bois polychrome du plus grand intérêt. Il comporte des bas-reliefs des apôtres avec leurs attributs. Cette chapelle renferme aussi curieuse que rare roue à carillons datée du 16e siècle.

Saint-Nicolas de Priziac, le jubé est remarquable

La chapelle Saint-Nicolas de Priziac possède un remarquable jubé de bois polychrome daté de 1580. Côté nef, neufs haut reliefs racontent la légende de Saint-Nicolas qui se tient déjà debout à sa naissance. Tandis que côté chœur sont représentés les douze apôtres séparés par des cariatides. Dans le chœur prône aussi la statue de Saint-Nicolas, Saint patron du lieu. De cet endroit on remarque l’élégance l’élégance du jubé. Il est doté d’un escalier d’accès à la tribune qui reste dans un excellent état .

Un jubé rescapé du concile de Trente

Le jubé de Saint-Nicolas fait partie des 13 derniers jubés non modifiés de Bretagne. En effet, la plupart des jubés de France ont disparu suite au concile de Trente. En effet il fut ordonné que le chœur soit visible aux fidèles assistant aux offices religieux dans la nef. La règle fut appliquée pour les cathédrales et les églises. Cependant, les églises les chapelles privées n’ayant pas cette contrainte ont pu maintenir ce précieux mobilier. La Bretagne  avait de nombreuses chapelles privées au 16e siècle.  C’est la raison pour laquelle on trouve encore 13 jubés originaux en Bretagne alors qu’ils sont assez rares dans le reste de la France.

Une roue à carillons

La chapelle Saint-Nicolas possède également une curieuse roue à carillons datée du 16e siècle pour en connaître davantage sur leur usage je vous convie à consulter une étude d’Hervé Le Goff, historien publiée sur le site saint-brieuc-treguier.catholique.fr de http .

Les plus vieux vitraux d’Auvergne sont bretons

En pénétrant dans la chapelle Saint-Nicolas de Priziac on remarque de toute évidence que les vitraux installés sont contemporains. L’étrange histoire des vitraux de Saint-Nicolas de Priziac, démontés avant la seconde guerre mondiale pour être mis en un lieu protégé est racontée par les quotidiens Ouest-France et la Montagne. Il s’avère qu’après guerre les vitraux ont disparu pendant un demi siècle pour être finalement retrouvés dans les années 1990. À la suite d’une erreur de lecture, les vitraux appartenant à Saint-Nicolas de Priziac ont été acheminés à Trizac dans le Cantal où ils ont été installés.

La Montagne : Du Morbihan au Cantal, la drôle d’épopée des vitraux de Trizac

Ouest-France Du Morbihan au Cantal, la drôle d’épopée des vitraux de Trizac

 

Le Jubé vu côté chœur

Lecture de gauche à droite les apôtres et leur symboles :

  1. Saint Pierre porte à la main droite les clefs du paradis
  2. La croix en « X » sur laquelle fut supplicié Saint André
  3. Le bâton de pèlerin et la coiffe qui est ornée d’une coquille de st-Jacques sont les attributs de Saint Jacques le Majeur
  4. Saint Jean porte à la main gauche une coupe de poison qu’il fut contraint de boire, mais qui ne lui causa aucun effet
  5. Saint Thomas et son équerre d’architecte
  6. Le personnage qui tient un bâton en forme d’une croix latine est Saint Philippe
  7. Saint-Paul tient à la main un évangile
  8. Saint Barthélemy, Une bourse dans une main et un grand couteau dans l’autre pour Saint Barthélemy
  9. Saint Mathieu, avec son évangile
  10.  Saint-Simon et sa scie
  11.  Saint-Jacques le mineur
  12. Saint-Mathias avec une hallebarde

 

Saint Nicolas de Priziac - le jubé côté nef

Jubé de la chapelle Saint-Nicolas de Priziac
Jubé de la chapelle Saint-Nicolas de Priziac vu du côté chœur

Roue à carillons - Saint-Nicolas de Priziac
Roue à carillons - Saint-Nicolas de Priziac

Saint-Nicolas statue éponyme à Priziac

Les vitraux originaux du XVe siècle démontés et égarés
Les vitraux de Saint-Nicolas de Priziac ont été démontés avant la seconde guerre mondiale pour éviter les dommages de guerre. Placés en lieu sûr, ils ont disparu. L’erreur a été mise à jour, les vitraux de Saint-Nicolas de Priziac ont été acheminés par erreur à Trizac où ils ont été installés.

Jubé côté chœur - Saint-Nicolas de Priziac
Ce détail porte la mention – « REPAINT ET DORE 1768 LOUIS DURANS FABRIQUE GOUDEMARE PINXIT 1768.
Saint-Nicolas de Priziac - l'arbre de Jessé et Saint-Nicolas
Dans la niche du chœur, côté droit, les restes de l’arbre de Jessé de Saint-Nicolas de Priziac dérobé en novembre 1973. Côté gauche, Saint-Nicolas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :