You are currently viewing Kernascléden danse macabre et vie de la Vierge Marie

Kernascléden danse macabre et vie de la Vierge Marie

Pourquoi visiter Kernascléden est un bon plan

Kernascléden possède une église gothique du XVe siècle dont les proportions montrent un équilibre parfait. Si bien que l’harmonie de l’édifice est saisissante. Cette construction est typique du XVe siècle mais ici l’ouvrage approche de la perfection. Outre cette vision harmonique, la visite de l’église Notre Dame réserve encore de belles découvertes. Comme la fresque, certes abîmée de la danse macabre et de l’enfer. Cette dernière est une des rares représentations encore visibles en France. Mais l’intérêt se renforce encore avec la présence des fresques polychromes de la voûte du chœur du XVe siècle.  Contrairement à  la scène de la danse macabre et enfer, partiellement effacées,  celles ci,  en parfait état racontent la vie de Jésus et de la Vierge Marie.  Ces œuvres d’art d’exception dans ce petit village tranquille de  centre Bretagne justifient déjà à elles seules le déplacement.

Eglise N.D. de Kernascléden- vue Ouest
L’église de Kernascléden est une référence du style gothique flamboyant en Bretagne

Le chevet de N.D. de Kernascléden

L’église N.D. de Kernascléden chef d’œuvre de l’art gothique flamboyant est une merveille d’équilibre Le chevet de l’église N.D. de Kernascléden est par deux contreforts d’angle. Deux autres contreforts s’élèvent autour de la baie centrale. Tous ces éléments sont couronnés de pinacles qui apportent une touche de légèreté au chevet.

Chevet de l'église N.D. de Kernascléden

Chevet de l'église N.D. de Kernascléden
Chevet de Notre Dame de Kernascléden : Autre jour, autre lumière

 

N.D. de Kernascléden - style gothique flamboyant
N.D. de Kernascléden est une référence du style gothique flamboyant comme l’illustre le portail de la façade sud. A l’intérieur se trouve les statues des apôtres dont la polychromie est encore visible.

Rosace Kernascléden - façade sud

 

Kernascléden danse macabre et l’enfer

La fresque murale de la dans macabre fut peinte entre 1440-1460.  Malheureusement, cette œuvre est en mauvais état. Heureusement une restauration cependant tardive  a permis la conservation de certaines scènes d’intérêt. Mais pour l’ensemble de la scène il est trop tard, les siècles, l’humidité du climat breton ont effacé une grande partie de ce tableau magistral.

Kernascléden, vitrail transept sud
Kernascléden la rosace du transept sud éclaire les scènes de la danse macabre
Danse macabre et vie de la Vierge Marie à Kernascléden
Un diable tout aussi laid que cornu maintient les damnés dans le chaudron qu’il agite avec une fourche dont seul le manche dépasse.
Kernascléden danse macabre
Les damnés sont bouillis dans la cuve par qu’un diable hideux brasse à l’aide d’une fourche. Si ce n’est pas la représentation de l’enfer, ça lui ressemble !
Kernascléden danse macabre
Au dessus du chaudron ou les damnés bouillent sous la surveillance d’un diable hideux, s’élève un arbre mort. Les damnés sont ligotés ou empalés sur les branches fourchues. Tandis que des démons lacèrent leurs corps : Image horrible du châtiment promis aux mortels qui dévient un tant soit peu du précepte chrétien !

Le supplice du tonneau – Kernascléden danse macabre

Kernascléden danse macabre le supplice du tonneau
un diable tourne le tonneau à l’aide d’une manivelle comme s’il s’agissait d’un barattage.

Le supplice du tonneau est une vision cauchemardesque surtout pour les addicts à la boisson du moyen âge. Le châtiment final est la damnation où les ivrognes sont enfermés dans un tonneau qu’un démon  tourne continuellement. Cette scène rappelle le barattage du beurre qui est une vision concrète pour l’époque et le terroir.  Ce supplice spécifique à Kernascléden avait peut être sa raison d’être dans un appel à la tempérance. Et tant pis pour les pauvres malheureux qui subissaient la double peine sur terre puis en enfer. Franchement de quoi avoir le tournis ! 

Kernascléden danse macabre  : La mort

 Danse macabre Kernascléden -  la mort, le cardinal et l'écuyer
La mort, le cardinal et l’écuyer – danse macabre Kernascléden

La fresque de la danse macabre et de l’enfer ne présente plus que quelques fragments. Malgré tout la représentation de la mort en la présence du cardinal et d’un écuyer reste interprétable. 

Kernascléden, les remarquables fresques du XVe siècle 

Les fresques racontent la vie de la Vierge Marie selon les évangiles apocryphes. Peintes au XVIe siècle elles sont remarquables autant au regard de leur conservation et de l’unicité des représentations.

 

Kernascléden - les fresques de la nef

Kernascléden les fresques subliment l'harmonie d'ensemble
Les fresques qui racontent l’histoire de la Vierge Marie constituent une première élévation pour les chrétiens du moyen âge qui perçoivent la grâce de l’ensemble
Fresques de Kernascléden
Une vision spectaculaire des fresques bibliques en parfait état de conservation

Kernascléden : Les anges musiciens

Le croisillon Nord s’oppose aux scènes horribles de la danse macabre. Ici se trouve la vision idyllique du paradis.  Huit anges chantent des hymnes célestes. Un ange tient un instrument de musique tandis que son alter égo tient un rouleau de papier où l’on voit clairement les incipit d’une messe à deux voix.

Les anges musiciens un trésor de N.D. de Kernascléden

Kernascléden Vieux mobilier ecclésiastique

Kernascleden, un tabernacle ancien
Un tabernacle ancien en l’église N.D. de Kernascléden, cette petite armoire en somme faisait partie du mobilier rituel chrétien. Sa position était centrale sur l’autel et une petite serrure le sécurisait. A l’intérieur se trouvait le ciboire qui contenait les hosties. 

 

 

Vues : 106

Cet article a 7 commentaires

  1. Pascale MD

    Merci Serge pour ces photos superbes et les informations très intéressantes.
    J’avoue ne pas être particulièrement attirée par ces édifices religieux, mais les peintures sont splendides.
    Belle fin de soirée

  2. Marie

    Bonjour Serge et merci pour cette belle découverte, je ne connaissais pas du tout. C’est en effet une fort belle église et ses peintures polychromes ont encore de l’allure. Merci du partage.

  3. antoine delmonti

    Belle église gothique située sur un site agréable, avec de rares fresques qui montrent ce qui attend les damnés et…tous les autres !

  4. Chinou

    Croyants ou pas, force est de constater que ces fresques méritent notre regard voire même les explications d’un guide; en l’occurence, tu es le mien aujourd’hui .

  5. Colo

    Hola Sergio !
    Entre beautés et atrocités, paradis et enfer, le tout magnifiquement conservé, c’est incroyable!
    Les religions sont capables du meilleur comme du pire, on le sait, hélas.
    Merci pour toutes ces explications.
    On se réjouit de ne pas vivre au XVºs quand même-;))

    1. Sergio

      Oui, il y a du manichéisme dans la vision de l’au delà qui figure ici dans sa version binaire pure et dure. Pour ma part je crois en la possible rédemption des addicts car je ne suis pas sûr qu’un addict ait le libre arbitre sur son destin; Quant aux classes supérieures au moyen âge comme contemporaines, je ne suis pas plus convaincu qu’elles sont ou étaient davantage vertueuses. Il suffit de regarder ceux qui se réfèrent aux textes religieux pour commettre leur exactions…

Laisser un commentaire