Les tours Petronas sont le symbole de Kuala Lumpur
La nuit met particulièrement en valeur l'architecture du gratte-ciel

Les tours Petronas sont le symbole de Kuala Lumpur

Les tours jumelles Petronas sont uniques au monde

Les tours Petronas sont le symbole de Kuala Lumpur et de la Malaisie. Et pour cause, elles sont un joyaux architectural. L’édifice a rapidement perdu le titre de plus haut du monde mais les tours jumelles, sans équivalent à ce jour, sont uniques au monde,

Les Tours Petronas : Une course au record

Il n’est pas question ici de retracer l’historique de leur édification qui est disponible sur internet. Par contre impossible de ne pas citer la hauteur de l’édifice qui du sol à la flèche mesure 452 mètres. S’il n’est pas non plus question d’historique il est par contre de bon ton de laisser au passage quelques impressions. On est ici devant un exemple parmi d’autres de la fatuité humaine dans sa course aux records. Or si ce record tient encore pour des tours jumelles, les hauteurs des gratte-ciels ne cessent d’augmenter. À ce jour le Burj Khalifa à Dubaï 830 m est le plus haut du monde.

Le défi structurel des gratte-ciels

L’étude de sol est un élément prédominant pour la construction d’un tel ouvrage qui repose sur un radier. Ce dernier qui s’appuie sur des piliers est une immense plateforme qui supporte les contraintes physiques de la structure. Mais il arrive que les ingénieurs n’arrivent pas à tout prévoir ou qu’il fassent une erreur de calcul. Dans ce cas l’immeuble s’affaisse en raison de la pression exercée sur un sol instable. Par exemple la Millennium Tower à San Francisco penche de 10 cm à la base et 35 cm au sommet. Compte tenu que la nature du socle n’est pas uniforme, il est probable que ce phénomène s’accentue au fil du temps. Ce cas n’est pas unique dans le monde il y a d’autres exemples d’affaissement de gratte-ciels comme en Chine que ce soit à Pékin ou Shangai.

Les tours Petronas sont le symbole de Kuala Lumpur
Tours Petronas - vue depuis le jardin tropical
Tours Petronas – vue depuis le jardin tropical
La tour Petronas vu depuis le jardin tropical. La passerelle permet une évacuation en cas de problème dans une tour
Rencontres sympathiques au pied de la tour Petronas
Hall, de la tour Petronas, le plafond spiralé abrite le système de ventilation
Cage d'ascenseur toursPetronas
Une cage d’ascencseur, 76 ascenceurs desservent l’ensemble des tours dont certains à grande vitesse
Tour Petronas : vue en contre plongée sur 5 étages et un puits de lumière
Tours Petronas - puits de lumière
Tours Patronas - vue sur les niveaux
Les différents niveaux abritent des commerces de luxe
Tour Petronas - un groupe folklorique
Un group folklorique dans le jardin tropical des tours Petronas
Tours Petronas - animations culturelles
Il règne une animation permanente dans le hall Petronas. Ici un groupe de danse traditionnelle est en exhibition
Rencontres humaines - hall commercial tours Petronas
Une mère malaisienne et son fils, tout sourire, dans l’immense hall du centre commercial Petronas
Centre commercial des Tours Petronas - L'immense hall
L’immense hall en rez-de-chaussée des tours Petronas
Fontaine donnant sur le jardin tropical
Dans l’immense hall commercial du rez de chaussée une fontaine fait face au jardin tropical
Tour Petronas de nuit
La nuit met particulièrement en valeur l’architecture du gratte-ciel
Tours Petronas- Vue de nuit de l'imposant gratte-ciel
AU pied des tours Petronas
L’accès au rez de chaussée qui est un immense centre commercial

Hits: 83

Cet article a 8 commentaires

  1. Bon jour Sergio,
    Très chouette série de l’urbanisme moderne avec ces symboles de l’ego de l’humanité 😉
    Avec la première, j’en ai presque le vertige à l’envers.
    Beaucoup de clichés graphiques mêlés à des tranches de vies.
    Merci pour ce voyage virtuel.
    Bonne fin de journée

    1. La présence humaine apporte un peu de chaleur à cet ensemble artificiel complètement démesuré pour le commun des mortels. Mais comme tu le soulignes, l’aspect graphique attire l’instinct photographique.

  2. Ces tours, celles-ci et celles de ton dernier billet, sont des merveilles technologiques et de symétries, aucun doute. Parfois je me dis que l’art y est absent puis je me demande si l’art d’aujourd’hui ne consiste pas justement en des calculs faits par des ordinateurs…..
    Tes photos sont prises sous des angles fort intéressants aussi.
    Je préfère toujours l’humain, les imperfections, mais merci beaucoup!

    1. En fait l’architecture moderne est calculée au risque de générer de l’uniformité. Il y a une recherche de superlatif dans ces créations humaines. Concernant la créativité, rien ne peut remplacer l’esprit humain dans la grande diversité des cultures. Les logiciels d’architecture sont des logiciels fonctionnant avec la rationalité algorithmique mais il manque la couche émotionnelle et culturelle humaine.

  3. Une magnifique série ! Pas facile à bien prendre ces photos d’architecture. Les portraits sont très touchants ! Merci pour ce beau partage

    1. Effectivement, les photos d’architecture ne sont pas faciles. Il faut souvent trouver des compromis pour exprimer le mieux l’esprit architectural d’une œuvre.

  4. Impressionnante architecture!Pas très rassurante d’ailleurs. Heureusement, tu as su saisir les détails intérieurs, tous plus intéressants les uns que les autres. Je suis séduite par la fontaine.

    1. C’est le gigantisme, il implique des règles de sécurité drastiques à l’intérieur une patrouille veille. A l’intérieur, l’animation commerciale installe la routine habituelle des centres commerciaux.

Laisser un commentaire