Monastère San Juan de Duero à Soria
Sous la lumière du soleil, les pierres ocres

Monastère San Juan de Duero à Soria

Soria est une petite ville moyenne espagnole de 40.000 habitants. Elle se situe sur une colline qui domine la rivière Duero. Cette ville très ancienne possède un patrimoine architectural du plus grand intérêt. Le monastère San Juan de Duero date du 12e siècle, sa fondation revient aux moines hospitaliers de la Terre Sainte. Comme dans beaucoup d’autres villes d’Espagne les influences de l’art mudéjar sont présentes. La rencontre de l’art gothique et les influences de style islamique apportent un caractère certain à l’édifice.

Le cloître San Juan de Duero est un incontournable

Le cloître, du XIIIe siècle intègre l’art gothique et des motifs de style arabe. Les arcs entrelacés forment un aspect décoratif indéniable. Où les influences diverses se mélangent en un ensemble harmonieux. Ainsi les décors des chapiteaux évoquent l’art roman. Alors que les voûtes sont de style gothique. L’art arabo-islamique aparaît aussi dans les arcs entrelacés.

L’église romane est sans nul doute la partie la plus ancienne du monastère San Juan de Duero. L’intérieur est particulièrement dépouillé. Par contre des scènes bibliques décorent les chapiteaux.

Antonio Machado est Un poète qui vécut à Soria à lire sur le blog littéraire Espaces Instants

Espaces Instants vous présente la biographie de Antonio Machado ainsi que la traduction de poésies d’un poéte attaché aux terres castillanes.

Antonio Machado à Soria

Antonio Machado au revoir à Soria

cloître san Juan de Duero Soria
San Juan de Duero - les arcatures
L’arcature entrelacé est du plus bel effet. Le soleil sous fond de ciel bleu éclaire les pierres de couleur ocre
Soria - cloître San Juan de Duero
Une belle perspective sur les arcades entrelacées
cloître San Juan de Duero -perspective
cloître San Juan de Duero - jeu d'ombres et de lumières
San Juan de Duero - détail du mur d'enceinte
Détail sur le mur d’enceinte du cloître dont le graphisme évoque l’influence de l’art arabo-islamique.
San Juan de Duero - arcature aveugle
l’arcature aveugle est présente sur le mur d’enceinte du monastère
cloître San Juan de Duero - En surplomb
Eglise romane - monastère de San Juan de Duero à Soria
Vue de surplomb de l’église romane de San Juan de Duero et de la belle toiture
Monastère San Juan de Duero
Jeux d’ombre et de lumière sur les murs d’enceinte et l’église
San Juan de Duero - chardons
Sur la colline qui domine le monastère la flore est adaptée au climat aride. Des chardons desséchés vont disperser leur graine pour créer une nouvelle génération spontanée dès que l’humidité du sol redeviendra suffisante
église romane de San Juan de Duero
L’église romane est particulièrement dépouillée. En revanche, conformément à l’art roman les chapiteaux accueillent des sculptures représentant des scènes bibliques

Chapiteau représentant une scène biblique, peut-être la fuite en Egypte ?Sculpture de scène biblique sur un chapiteau de l'église San Juan de Duero

Hits: 105

Cet article a 6 commentaires

  1. Une série somptueuse de bout en bout. Je ne connais pas ce monastère là et je le regrette. Son cloître est magnifique et les arcatures aussi et si originales. Merci pour les explications qui sont importantes pour un tel lieu. Je suis conquise par cette série jusqu’aux toits de tuiles roses et aux chardons dorés par le soleil qui les a desséchés. Bravo pour la série

    1. Le monastère de San Juan de Duero est une belle visite source d’inspiration.

  2. Ces arcs entrelacés sur fond de ciel intense, tes photos sont des merveilles.
    Toutes la série est très très belle, et je ne doute pas que la visite à dû t’être fort agréable.
    Bonne soirée Sergio

    1. Oui ce fut une belle visite car je suis fasciné par la rencontre des styles architecturaux. Bonne soirée à toi aussi Pascale

  3. Tout de suite, je suis frappée par ces arcs entrelacés et ensuite par le mélange des époques et des influences visible à tous les niveaux. Le ciel met bien en valeur le monastère. les vues sont à couper le souffle et j’aime par-dessus tout les vues en surplomb.
    Tes explications si bien documentées, comme toujours sont parfaites.

    1. Cette intégration harmonieuses des styles architecturaux démontrent qu’il y a des passerelles possibles entre les cultures et les religions pour peu que les humains fassent preuve de compréhension et de tolérance. L’étape d’après est l’imagination et la création. Ici l’art a DONC intégré ces différentes influences pour le meilleur.

Laisser un commentaire