Patrimoine et perspectives à Trévarez

Patrimoine et perspectives à Trévarez

Patrimoine et perspectives pour le bassin et la fontaine de la chasse

Patrimoine et perspectives au château de Trévarez avec le bassin et la fontaine de la chasse à Trévarez. De l’autre côté, en parallèle des vasques étirent un jardin paysager très sobre. Pour conforter cette impression, des haies de charmilles conduisent le regard. L’attention se porte alors naturellement sur le bassin. Il converge ensuite vers la fontaine de la chasse . Et au final le regard accroche le buffet d’eau au milieu duquel émerge un sanglier de bronze.

James de Kerjégu, le rêve d’une vie

A la fin du 19e siècle, James de Kerjégu, aristocrate et homme politique influent décide la construction du château sur ses terre. Il l’équipe des installations les plus modernes pour l’époque. Par exemple chaque pièce est dotée du chauffage central et de l’eau courante. Il dispose de vastes cuisines ou une quinzaine d’employés sont à l’œuvre. Le parc de 80 hectares est peuplé d’essences rares, de camélias et de nombreuses variétés de rhododendron. Le jardin à l’italienne qui intègre le bassin et la fontaine de la chasse est alimenté par des sources qui surgissent des reliefs avoisinants. Le domaine comprend aussi la fontaine Saint-Hubert et une chapelle. Il y avait bien sûr un potager ainsi que des serres et autres dépendances. Par ailleurs un magnifique bâtiment correspond aux écuries et à l’intendance est désormais utilisé pour les expositions.

Un patrimoine fragile en cours de sauvegarde

Le faste de ce château néogothique ne dura que quelques décennies. En effet, l’aviation anglaise l’endommagea en 1944. Puis le château tomba dans l’oubli pendant trente ans jusqu’à ce que le département du Finistère en fasse l’acquisition. Un vaste programme de restauration est depuis lors en cours. Le château s’inscrit dans ce programme mais aussi les bassins et le buffet de la fontaine qui se dégradent.

Soutien au château de Trévarez : Le programme de restauration en cours est coûteux. La restauration nécessite des fonds importants. Page informative de la sauvegarde du patrimoine et de souscription à une contribution.

Trévarez le patrimoine bâti

Au fil de la promenade dans le parc du château de Trévarez :

La façade Nord du Château de Trévarez est orientée vers Châteauneuf du Faou
Patrimoine en perspective à Trévarez
Façade Nord du château de Trévarez
Façade du château de Trévarez : La kersantite s’associe à de la brique
Armoiries sur une cheminée monumentale dans le château
Le château en cours de réhabilitation ouvre progressivement de nouvelles pièces. Je découvre cette nouvelle pièce qui comporte une cheminée monumentale surmontée de magnifiques armoiries
Patrimoine en perspective à Trévarez
Le bassin et la fontaine de Trévarez en perspective
Fontaine de la chasse - Trévarez
Le bassin et la fontaine de la chasse s’inspirent de la renaissance italienne
Animal marin : Fontaine de Trévarez
Fontaine de Trévarez : Un animal marin
Chapelle Saint-Hubert du domaine de Trévarez
Chapelle Saint-Hubert du domaine de Trévarez
Maison du jardinier Trévarez
Maison du jardinier – Trévarez
Angelot avec cor de chasse chevauchant un chien
Patrimoine en perspective à Trévarez : Fontaine Saint-Hubertine Saint-Hubert
La fontaine Saint-Hubert vu de l’esplanade du château

Le parc et les jardins sont remarquables

Parc du château de Trévarez
Trévarez quelque part dans le parc la nature végétalise une souche
Cascades - château de Trévarez
Chute de la cascade face à la paroi végétale
Gunnera - Trévarez
Le Gunnera est une plante tropicale qui se rencontre en Bretagne en raison d’un climat océanique tempéré. Le Gunnera trouve une place de choix au pied des cascades
Trévarez le parc est remarquable : Sauge en fleur
hortensia : Flamboyance
La flamboyance de l’hortensia
sasanqua Ghojiguruma
sasanqua Ghojiguruma
Ce camélia d’automne offre de septembre à novembre des petites fleurs doubles rose clair avec une bordure plus foncée. Cette variété est intéressante car elle apporte des couleurs dans le jardin d’automne.
Trévarez - Camélia x hiemalis - pink goddess
Variété arbustive de camélia d’hiver
Fuchsia parc de Trévarez
Au hasard du parcours : Le fuchsia
L'ancien potager de Trévarez
L’ancien potager de Trévarez est devenu un jardin conçu par Gilles Clément. Il laisse au visiteur un labyrinthe ou l’on découvre l’abécédaire sur le thème du jardin et du travail de la terre. Chaque lettre s’accompagne d’une définition du jardin vu par l’artiste
Patrimoine en perspective à Trévarez
Parallélisme entre le bassin et la fontaine avec les vasques qui renforcent une impression de profondeur
Perspectives entre haies de charmille
Coronae Digitalis orange 2011
Coronaë Digitalis est une fleur géante aux multiples ramification métalliques peintes en orange. Cette création est extraite de l’œuvre visuelle fractal flowers. Donc partant d’un programme informatique le créateur Miguel Chevalier génère une fleur imaginaire et l’arrête à un stade de sa croissance. Ensuite une technique d’impression 3 D sert de modèle pour la sculpture sur métal à l’échelle réelle.

Les expositions temporaires

Karl Blossfeldt dans une allée du parc

Le cadre exceptionnel du château et du parc de Trévarez se prêtent bien à des expositions d’artistes proches de la nature. Ainsi une allée du parc de Trévarez accueille t’elle l’exposition LA NATURE POUR MODELE. Ce sont des photographies en noir et blanc de Karl Blossfeldt ( (1865-1932) . Elle comporte une vingtaine d’œuvres particulièrement épurées. Elles représentent des gros plans de fleurs, de graines, de bourgeons ou tout simplement de tiges. Le fond des photo est neutre, seul l’essentiel des structures apparaissent avec leur caractéristiques fondamentales.

D’après nature de Marc DIDOU

Marc Didou est un sculpteur Breton qui exposait 12 œuvres monumentales dans le parc de Trévarez jusqu’au 13 Octobre 2019. L’artiste utilise des matériaux d’origine industrielle comme par exemple des tuyaux d’oléoduc. Il les détourne pour en faire troncs d’arbre en poussant le réalisme jusqu’à l’imitation de l’écorce. En dehors du résultat bluffant l’artiste interpelle sur notre relation avec la nature ainsi que du monde industriel qui nous entoure. Ces œuvres monumentales en acier sont comme une tentative d’un retour à la source naturelle.

Marc Didou : troncs d'arbres dans le parc de Trévarez
Marc Didou à Trévarez : Cernes de croissance
Marc Didou : Banc dans le parc de Trévarez
L'arbre vu par le sculpteur Marc Didou
Ecuries de Trévarez : Exposition d'Après Nature
D'après nature de Marc DIDOU
Ecuries de Trévarez : Exposition d'Après Nature
D'après nature de Marc DIDOU
D'après nature de Marc DIDOU - Face aux écuries de Trévarez

Trévarez est un site idéal pour parler de la relation de l’homme avec la nature

Au fil des expositions et des artistes choisis Trévarez laisse une empreinte sur l’association de l’homme avec la nature. L’exemple parfait est l’exposition temporaire de Gilles Clément en 2017 dont le titre “Toujours la vie invente” est évocateur du parti pris du parc. Il reste de cette collaboration l’ABECEDAIRE de Trévarez créé dans l’ancien potager du domaine. Il s’agit d’un labyrinthe de gauras qui abrite un abécédaire de 26 lettres accompagnées d’une définition. Les journées botaniques de printemps sont incontournables pour des collections végétales d’une grande richesse. Comment ne pas parler des rhododendrons, des camélias, des fuchsias vivaces, des variétés de magnolias ainsi que de magnifiques érables. L’intégration d’expositions temporaires qui évoquent la place de l’homme dans la nature s’impose comme une évidence dans ce parc remarquable.

l'Abécédaire de Gilles Clément
L’ancien jardin potager : Le labyrinthe végétal de Gilles Clément : Enntre gaura et rumex

Hits: 41

Cet article a 8 commentaires

  1. J’aime bien ce château rouge que j’ai deux phofos photographié mais j’avoue que je le préfère dedans à dehors. Il y a beaucoup de belles choses à voir dedans et la c’est une série qui nous gâte car elle s’étend aussi à l’extérieur avec de magnifiques sculptures. Bravo et merci du partage Sergio

    1. Le château fortement endommagé par les bombardements de la RAF pour déloger le QG allemand est un crime contre le patrimoine. Mais bon, l’histoire passe. Beaucoup de travail de restauration en cours. Beaucoup de besoin de financement aussi. L’intérieur est intéressant par la modernité présentes dans les pièces. Perso j’aime bien le parc et les jardins qui s’étalent sur 80 hectares. Bonne soirée Marie

  2. Beaucoup de choses très différentes dans cet article.
    J’ai beaucoup aimé l’ambiance un peu glauque entre la mousse et les nuages sur ce château, sur les photos deux et trois.
    Les sculptures sont superbes et très originales, j’ai beaucoup aimé.
    Biens jolis aussi les jardins et ses belles fleurs.
    Merci pour ce très bon moment.
    Bonne soirée Serge

  3. Effectivement il y a beaucoup de choses différentes dans cet article. C’est Trévarez, on aime ou pas, j’aurais pu séparer par thème mais j’ai choisi de dérouler un peu comme un visiteur découvre un site au gré de ses centres d’intérêt. Concernant l’ambiance, j’aime bien ces jours où la pluie est présente car la lumière est intéressante.

  4. en voyant la photographie de ce superbe château je me suis dit oh purée , “ca” c’est de la bête (ce qui veut dire pour moi qu’il est absolument fantastique)
    Pratiquant moins l’urbex (exploration urbaine) je l’ai vu comme il a dû être il n’y a pas si longtemps probablement vu qu’il est en réhabilitation (ce qui est une excellente chose)
    j’ai bien aimé les deux images de détails et serais curieuse de voir l’intérieur
    Je me plais également à imaginer les jardins …. avant le grand changement
    Beau weekend

  5. En fait le château de Trévarez éventré par les bombardements alliés est resté une cinquantaine d’années avant de retrouver sa forme originelle. Ce qui ne veut pas dire que la restauration est finie loin s’en faut. Trévarez est l’un des derniers châteaux construits en France. La visite est intéressante car il s’inscrit dans la modernité avec des équipements derniers cris pour l’époque. Quant au parc je n’ai pas d’information concernant son état à cette époque là. Une chose est sûre c’est qu’il y avait de nombreuses collections de camélias et de rhododendrons qui sont toujours là. Depuis la collection horticole a été complétée et il y a de quoi faire car le domaine mesure 80 hectares.

  6. Ouah quel magnifique reportage visuel et textuel ! Ce chateau est magique. Merci de nous avoir fait profiter de ta visite. Amitiés

    1. Jean,
      Ce château est à portée de voiture pour toi. Ce n’est qu’une question de programmation. Bonne soirée Amicalement

Laisser un commentaire