Aller au contenu
Accueil » Blog notes » insecte » Théridion Sisyphe (Phylloneta sisyphia) – toile et cocon

Théridion Sisyphe (Phylloneta sisyphia) – toile et cocon

Théridion Sisyphe gros plan

Un gros plan sur le Théridion Sisyphe cette minuscule araignée

Une fleur de fenouil sauvage sert de support au tissage du Théridion Sisyphe, cette minuscule araignée apparitent à la  famille des Theridiidae  . La toile est un réseau dense de fils d’une finesse extrême qui forme un cône qui s’ouvre vers le bas. Considérons maintenant la hauteur de la tige de fenouil où le nid se trouve à une hauteur respectable d’environ 1m50. De toute évidence cette situation aérienne apporte une protection supplémentaire à la toile, au cocon ainsi qu’ à l’araignée. D’autre part ce positionnement stratégique donne beaucoup d’opportunités pour le piégeage des insectes.

Description

  • Petite araignée de la famille des Theridiidae
  • classification Arthropoda > Arachnida > Araneae > Theridiidae
  • couleur blanc, noir, marron
  • Forme Les araignées de la famille des Theridiidae sont des espèces sphériques.
  • Taille de la femelle : Entre  3 et 5 mm. Le  mâle plus petit mesure:entre 2 et 3 mm.
  • Les pattes sont  fines et claires.  La jonction des sections est quant à elle plus sombre.
  • Le céphalothorax comporte une bande centrale brune sur la tête sur le dos qui se démarque d’un fond blanc. Des liserés blanc transversaux délimitent de larges bandes latérales noires sur la partie dorsale.
  • Habitat – zones sèches et ensoleillées – sur les arbustes ou les buissons
  • Lieu d’observation : Finistère sud
  • Autres observations en Bretagne   

 

Théridion Sisyphe (Phylloneta sisyphia) - toile et cocon
Le Théridion Sisyphe dans la toile dont l’apparence nébuleuse s’explique par le micro tissage d’une extrême finesse. La fils tendus sont tellement fins qu’ils sont quasiment invisibles à la lumière du jour. D’autre part la densité du tissage est extrême : Alors malheur à l’insecte qui s’y prend, car cette mégarde signe son arrêt de mort. Examinons maintenant la photo. On remarque en périphérie de la toile de Théridion Sisyphe les cadavres  d’insectes capturés. Ces restes de festin confirment que la technique de piègeage est au point.

Le cocon du Théridion Sisyphe

Voici une autre vue du cône qui s’ouvre vers le bas. Ce dernier s’appuie sur un tissage dense qui occupe tout le sommet floral du fenouil sauvage. Des restes d’insectes restent accrochés en périphérie alors qu’au centre un cocon circulaire tissé de couleur bleue tirant sur le vert renferme les oeufs.

Toile et cocon de Théridion Sisyphe
Toile et cocon de Théridion Sisyphe
Phylloneta sisyphia : Bébé araignée fraichement sorti du cocon
Phylloneta sisyphia : Bébé araignée fraichement sorti du cocon
Théridion Sysiphe en suspension sur la toile
La boule sphérique ne mesure pas plus de 3 mm . Il s’agit vraisemblablement d’une jeune sujet

Araignées surprenantes au jardin

Jeune Thériion Sisyphe tissant son cocon
Jeune Thériion Sisyphe tissant son cocon

Le jardin réserve des rencontres surprenantes comme le Théridion Sisyphe, cette petite araignée discrète de la famille des Theridiidae. L’araignée misumène est une autre petite araignée de la même taille  que le Théridion Sisyphe. Cependant contrairement à cette dernière elle ne tisse pas de toile car elle n’en a pas le besoin. En effet, ses facultés de mimétisme lui permettent de se fondre dans l’environnement du moment, comme par exemple une fleur. Aussi,  adopte t’elle des couleurs différentes selon la plante ou fleur hôte choisie.

En conclusion jardins et friches réservent bien des surprises sur l’étonnante biodiversité. Cette dernière est à portée d’observation pour le peu d’accorder suffisamment d’attention à notre environnement. Si cette note vous inspire, alors je vous souhaite une bonne quête et de belles découvertes.

 

 

2 commentaires sur “Théridion Sisyphe (Phylloneta sisyphia) – toile et cocon”

  1. Bonsoir Sergio et merci de compléter un peu ma connaissance des araignées. J’ai justement posté avant-hier une thomise et je vois beaucoup de ces petites bêtes dans mon jardin depuis les fortes chaleurs. Il y en a dans chaque arbuste, arbre et même fleurs et j’ai aussi plein de coton et de toiles bourrées de proies. J’aime bien les araignées contrairement à certains. Merci.

Laisser un commentaire