Aller au contenu

Tour Menara Kuala Lumpur hauteur 421 mètres

tour menara Kuala Lumpur

La tour Menara illustre l’ambition de modernité de la Malaisie

Depuis quelques décennies la Malaisie mène un programme ambitieux de modernisation du pays. La tour Menara de Kuala Lumpur, au même titre que les tours Petronas, illustrent cette volonté de modernité.  La tour inaugurée en 1996 fait désormais partie des monuments phare de la capitale malaisienne. La partie supérieure héberge une société de télécommunication malaisienne tandis que le niveau intermédiaire abrite une plateforme panoramique dédiée au tourisme.

Plateforme panoramique à 276 mètres du sol

Tour menara kuala lumpur
Au pied de l’ouvrage alors qu’un peu plus loin apparaissent les tours Petronas de Kuala Lumpur

L’accès par un ascenseur rapide permet l’accès à une plateforme panoramique qui offre une vision à 360 degrés sur Kuala Lumpur. La visite nocturne présente l’intérêt de dominer la ville éclairée.

Tour Menara - la plateforme d'observation Tour Menara – la plateforme d’observation – Vue sur les tours jumelles Petronas depuis la plateforme d’observation

 

Sergio
Author: Sergio

6 commentaires sur “Tour Menara Kuala Lumpur hauteur 421 mètres”

  1. Bon soir Sergio,
    J’avoue que les photos sont impressionnantes, et que de visu, cela doit l’être encore davantage.
    Pour autant, mais tu n’y es pour rien, j’ai du mal à éprouver une émotion devant ce genre de construction.
    De là haut en tous cas, la vue doit être fantastique.
    Belle fin de soirée

    1. Je comprends parfaitement ton analyse. J’ai eu la même impression devant cet édifice sans beaucoup de personnalité malgré son aspect longiligne et la hauteur impressionnante. Par contre la tour Petronas reste un batiment capable de susciter de l’intérêt car il y a une véritable recherche architecturale et de l’originalité. De plus les tours sont animées et vivantes ce qui est une condition essentielle pour avoir un ressenti positif.

  2. Non en fait quand on y monte par l’ascenseur ça va tellement vite que l’on ne s’en rend pas compte. Et la haut, l’impression de vertige n’existe pas, on domine tout simplement la ville.

Laisser un commentaire