Cairns de la Côte Sauvage à Quiberon

Les cairns balisent le sentier de la Côte Sauvage

Les cairns balisent le sentier de la Côte Sauvage à Quiberon.  Ils imposent une touche intemporelle dans ce paysage minéral. Pour respecter l’environnement ils  utilisent la roche locale qui, disons le, abonde. Afin que les cairns, jalons de cheminement soient durables, ils ont été assemblés au mortier mais sans joints apparents. Le résultat dans le paysage est bluffant tellement l’intégration est parfaite.

Les cairns marqueurs d’un ressenti humain

Depuis des temps très anciens, les humains ont voulu marquer leur passage dans des lieux d’exception.  Comme témoignage ils déposaient une pierre sur le cairn. En fait cette tradition est millénaire. À l’origine les cairns étaient peut-être des sépultures.  Cependant il est frappant de constater qu’il existe des analogies comme les chortens dans l’Himalaya ou encore les stupas des sanctuaires bouddhistes.  Ils est donc vraisemblable que les cairns représentent désormais une symbolique universelle qui indique la communion avec un lieu. Les cairns sont des repères et des marqueurs d’impressions qui touchent les imaginaires.

Cairns de la Côte Sauvage à Quiberon
Dans un paysage à dominante minérale, les cairns balisent le sentier côtier de la Côte Sauvage à Quiberon
cairns - Côte Sauvage - Quiberon
Les promeneurs ajoutent des petites pierres aux cairns qui balisent la Côte Sauvage de Quiberon

Cet article a 6 commentaires

  1. Bon jour Sergio,
    Ils sont magnifiques ces Cairns en forme de cône, superbement réalisés.
    J’aime beaucoup tes deux photos, vraiment très sympas.
    Bonne journée

  2. J’aime bien les deux photos mais la 1 me semble plus nette au niveau de la partie pierrier. Belle compo en diagonale

    1. C’est normal les photos sont prises avec un objectif de 50mm (on a tendance à l’oublier mais il est léger et performant. Il est aussi très lumineux) la première photo est prise avec davantage de recul donc la mise au point permet une plus grande profondeur de champs. Pour la deuxième photo, la map est faite volontairement sur le cairn d’où la production d’une profondeur de champs différente.

  3. Les cairns auxquels s’ajoutent des manifestations de land art.
    Tout cela est très intéressant notamment le bâti et le rendu en alignement.

    1. Ces cairns sont un exemple d’intégration réussie à la côte Sauvage. De mon point de vue, c’est plutôt réussi.

Laisser un commentaire

Fermer le menu