Arche et Côte Sauvage à Saint-Pierre Quiberon

Arche et Côte Sauvage en pose longue

Arche et Côte Sauvage en pose longue du côté de Port Blanc. La Côte Sauvage se découvre en empruntant un chemin côtier. Prendre le temps est une condition pour profiter de paysages somptueux. Et pourquoi ne pas mettre à profit cette disponibilité pour photographier en pose longue histoire de capter cette belle ambiance ?

Côte Sauvage de Saint-Pierre Quiberon
Pose longue à Saint-Pierre de Quiberon par un bel après-midi de printemps. Au font se détache la pointe du Percho tandis qu’une barre de nuage flotte sur la ligne d’horizon.
Arche de Saint-Pierre Quiberon
L’arche de Port Blanc résiste fasse aux assauts de l’océan. Cependant, les dernières tempêtes ont fragilisé les falaises. C’est pourquoi l’accès à la jolie crique de Porz Guen est interdite au public car il y a un risque évident d’éboulement. En arrière plan une ancienne maison de douanier se détache sur la pointe du Percho. Cet endroit superbe donne un aperçu de la Côte Sauvage. Ainsi de ce promontoire on aperçoit l’isthme et le fort de Penthièvre. Mais aussi l’île de Groix et Belle-Ile-en-Mer. Avec aussi une vue sur le Golfe du Morbihan. Vu à cette échelle, les distances semblent s’effacer mais quel beau spectacle lorsque la météo est favorable.
Côte Sauvage à Saint-Pierre Quiberon
Cette photo a été prise à deux heures d’intervalle versus la précédente. Durant ce laps de temps l’éclairage a changé.

Voir aussi les cairns de la Côte Sauvage Quiberon

Cet article a 4 commentaires

  1. Bonjour Sergio. J’aime les poses longues même si j’en fais peu et cette côte sauvage mérite bien son nom, elle est magnifique. J’ai de la famille pas bien loin mais ça fait un paquet de temps que je ne suis pas allée dans ce coin de Bretagne. Beau boulot photographique

  2. Bon jour Sergio,
    Chacune de ces photos est superbe. La composition, le ciel, les teintes de l’eau, l’effet de la pause longue…. tout cela offre de très beaux ensembles photographiques.
    Bravo et merci.
    Bonne journée

    1. Il faut tout simplement prendre le temps, celui de regarder, celui de saisir l’essence de cette côte Sauvage. Mais avant tout il faut transporter un tripode, un appareil photo, un filtre gris neutre. Tout cela est un peu encombrant mais cet effort est fait au service de la démarche photo. La pose lente permet d’exprimer une ambiance qui apporte un plus en terme d’expression photographique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu