Aller au contenu
Accueil » Blog notes » Bretagne anses, rias, rivières, fontaines: Bons plans de visite » Tour de l’île d’Arz à pied : Une escapade entre terre ciel et mer

Tour de l’île d’Arz à pied : Une escapade entre terre ciel et mer

Le tour de l’île d’Arz à pied sur les chemins de randonnée est un moment de connexion entre la terre, la mer et le ciel. Que dire de plus ? Mais d’abord l’aventure commence sur le bateau bus du golfe. Qu’on le prenne au départ de la gare maritime de Vannes ou encore de l’embarcadère de Séné Barrarac’h. Parce que durant une courte traversée, les paysages maritimes de la petite mer intérieure sont sublimes.  La petite mer intérieure mérite bien son nom car aussi loin que porte le regard apparaissent des îles et îlots ou la terre ferme. Nous avons donc ici une vue maritime à 360 degrés qui s’arrête sur les traits de cote.

Points remarquables durant la traversée vers l’île d’Arz

Au départ de Barrarac’h

L’embarcadère de Barrarac’h constitue une alternative à l’embarquement de la gare maritime de Vannes. Cette cale moderne construite au milieu du XXe siècle permet d’accueillir le trafic passager et le fret à destination de l’île d’Arz. Autrefois il n’y avait pas de compagnie de transport dédiée pour rejoindre l’île. On utilisait les services de passeurs qui assuraient la liaison depuis Port Anna ou alors ceux de la poste.

Tour de l'île d'Arz à pied : Embarcadère de Barrarac'h à Séné
Batobus assurant la liaison Vannes – île d’Arz au départ de Barrarac’h à Séné

Le passage du Goulet de Conleau

D’un côté, Port Anna sur la commune de Séné et sur l’autre  rivage Arradon. Le goulet de Conleau est le point de passage obligé pour la sortie du port de Vannes. Sur un panneau d’information on peut lire que le goulet était un haut lieu stratégique du XVIII au XXe siècle pour le contrôle des flux maritimes, notamment de marchandise.

Le Vincin, la rivière de Conleau, à l'embouchure face à Port Anna
Le Vincin, la rivière de Conleau, à l’embouchure face à Port Anna

La maison rose est iconique de Séné

C’est un point remarquable pour la navigation qui en terme maritime s’appelle un amer. Cette couleur rose est règlementée et n’est pas modifiable. A ma connaissance les maisons roses ne sont pas foison sur le littoral (cf  Maison rose, chemin du phare Doëlan. l’abri du marin à Poulgouazec emprunte la même couleur cependant, compte tenu qu’il n’est pas directement en bord de mer, il n’est pas un amer)

île de Boëdic

Tous les bâteaux qui sortent du port de Vannes passent devant l’île de Boëdic.  De forme allongée, elle est parallèle à la presqu’île de Séné. Cette île d’une superficie de onze hectares est privée. Il y a quelques bâtiments sur l’île dont la chapelle Saint-Joseph qui sert de repère à la navigation.

Accostage à Béluré

Cale de Béluré, île d'Arz et l'oeuvre de Daniel Buren
île d’Arz et l’oeuvre de Daniel Buren à Béluré

La cale de Béluré est le port de l’île d’Arz. C’est ici qu’arrive le trafic de voyageurs et de marchandises. Ce point d’accostage situé au nord de l’île est le seul embarcadère à destination du port maritime de Vannes. La cale de Béluré est également un point d’accostage vers l’île aux moines ou pour les croisières dans le golfe du Morbihan. Elle connait aussi une activité de plaisance durant la belle saison.

Tour de l’île d’Arz à pied :  Sur la route du village de Penero

Le tour de l’île d’Arz commence à partir de la cale de Béluré. En empruntant la route qui bifurque sur la droite on arrive au bout d’un petit quart d’heure de marche à une intersection dont l’une continue vers le village de Penero.

Tour de l'Ile d'Arz à pied : Détournement d'un panneau signalétique
A l’approche de la route de Penero, un panneau signalétique de passage piéton est détourné sans pour autant qu’il perde du sens. Au contraire, il attire l’attention.

La vitesse sur l’île d’Arz est limitée à 30 km heure de plus elle est interdite aux véhicules plus de 3T5, sauf pour les véhicules de service. De toute manière c’est presque superflu car le trafic insulaire est quasi inexistant. Il se limite aux habitants de l’île d’Arz pour les non insulaires le tour de l’île s’effectue à pied ! La photo montre l’intersection de la route qui bifurque vers le village de Penero alors que les piétons  continuent tout droit vers l’étang de Berno en longeant le chemin côtier. Cette photo plaisir illustre la beauté des prairies couvertes de fleurs qui illuminent le paysage idalrais.

route du village de Penero - ile d'Arz
Penero – la route fleurie

Le long des sentiers de l’île d’Arz selon Daniel Buren

Daniel Buren est un artiste français, peintre, sculpteur, plasticien.  Il signe 7 oeuvres qui mettent en valeur les points remarquables de l’île. Comme ici à l’approche du moulin et de l’étang de Berno où une palissade constituée de rayures verticales blanches étroites constitue une entrée vers un espace verdoyant. Deux portes et des fenêtres mettent en valeur le paysage : Effet garanti. Ses oeuvres au nombre de 7 sont distribuées  sur les  points remarquables sur tout les sentiers qui font le tour de l’île d’Arz.

Oeuvre de Daniel Buren : La porte d'entrée au moulin et à l'étang de Berno
Les palissades de Daniel Buren délimitent l’espace du moulin de Berno. Portes et fenêtres donnent de la profondeur à la scène.

Tour de l’île d’Arz à pied – l’étang du Moulin

Ile d'Arz - l'étang du moulin
L’étang du moulin est partiellement envasé

L’étang est une retenue d’eau de 13 hectares qui alimentait la roue à aube du moulin à marée de Berno. Le principe d’un moulin à marée est simple en premier lieu la marée montante alimente la réserve d’eau  de l’étang se remplit. Puis  lorsque la marée commence le reflux le meunier ferme la vanne qui laissait le libre passage de l’eau.  Ensuite la vanne régule le débit d’eau qui sert comme énergie motrice pour actionner la roue à aube.

Le moulin de Berno

Le moulin de Berno fonctionna du XVIe au début du XXe siècle.  Il fournissait donc la farine aux ildarais (habitants d’Arz). Cependant, au début des années 1900 la donne économique changea avec l’apparition des minoteries qui étaient plus concurentielles. Alors le moulin cessa son activité et tomba en désuétude. Ce qui devait arriver advint : Le moulin de Berno tomba en ruine. Lorsque récemment une équipe de bénévoles consciente de sa valeur patrimoniale entama la restauration de ce magnifique patrimoine. Désormais, le moulin est l’emblême de l’île d’Arz. Pour en savoir davantage, le site de la commune d’Arz évoque l’historique du moulin de Berno et sa restauration

Moulin à marée de Berno - île d'Arz
La digue est en très bon état. Ce qui n’est désormais plus le cas du rivage que la mer ronge. L’ambiance est changeante selon la marée et la météorologie. Mais elle demeure toujours unique

Les bateaux échoués d’Arz

On ne peut pas parler de cimetière de bateaux . Tout au plus, il y a t’il la carcasse de deux ou trois bateaux qui jonchent au bout de la digue de l’étang du moulin. Ils sont là depuis plusieurs années, voir quelques décennies. En dépit de leur état de carcasse, Ils s’intègrent parfaitement dans le paysage maritime de l’étang du moulin. Quel est leur histoire ? Pourquoi ont t’ils fini leur parcours en ce lieu ? Autant de questions posées pour lesquelles la réponse appartient aux ildaréens. Toujours est-il qu’ils semblent être à l’endroit optimal pour une fin de parcours. Eux, qui jadis sillonnaient fièrement les eaux du golfe.  Pour l’objectivité, ne la cherchez pas, tant il est vrai que ces vieilles épaves conservent tout leur pouvoir de fascination.

Tour de l'île d'Arz en mode piéton et photographique
Carcasse d’un bateau échoué sur l’étang du moulin
Tour de l'île d'Arz en mode piéton et photographique
Epave d’un bateau gisant sur les abords de l’étang du moulin
Epave d'un bateau aux abords de la digue du moulin Arz
Epave d’un bateau aux abords de la digue du moulin du côté du golfe
épave bateau ile d'arz
La tenue surprenante de la peinture sur cette carcasse dont l’étrave résiste à l’épreuve du temps

L’île d’Arz est une réserve naturelle

En cette journée de printemps, un lapin dont seules les longues oreilles émergent de la verdure se prélasse en toute quiétude. Un peu plus loin une poule faisane et ses poussins trottinent sans une crainte excessive des promeneurs. Et dans les marais qui communiquent avec l’océan, des tadornes de Belon nichent dans des îlots de verdure. L’île d’Arz est une réserve naturelle pour la faune et la flore et un îlot de tranquillité pour les humain. Il est utile de retenir que l’avifaune change en fonction des saisons et des flux migratoires.

Tour de l'île d'Arz en mode piéton et photographique
Tadornes de Belon qui nichent dans les marais de l’île d’Arz

Tour de l’île d’Arz à pied – la terre, le ciel et l’eau

Le ciel et l’eau sont les éléments qui s’imposent au piétons randonneurs qui font le tour de l’île d’Arz. En réalité, où que le regard se fixe, ces trois éléments sont omniprésents. Cette caractéristique est la marque de fabrique du golfe du Morbihan qui est une véritable petite mer intérieure.

Tour de l'île d'Arz : pointe de Brouel
Tour de l’île d’Arz : La pointe de Brouel sur le sentier de randonnée. Le ciel se reflète dans les eaux cristallines de l’anse de Brouel. Tandis qu’en fond de décor apparaît l’île-aux-Moines.

Un alignement de dériveurs Optimist au Brouel

Les dériveurs de l’école de voile sur les rives de la plage de Brouel sont comme un clin d’oeil éphémère aux oeuvres de Daniel Buren.

Tour de l'île d'Arz : Dériveurs Optimist au Brouhel
Tour de l’île d’Arz : Dériveurs Optimist au Brouel

Vestiges mégalithiques de Pen Liouse

Lors d’un précédent tour de l’île d’Arz à pied ces vestiges mégalithiques avaient fait l’objet d’une note sous le titre Dolmens de Pen Liouse en île d’Arz que vous pouvez consulter à partir de ce lien. L’ambiance du lieu a changé. A l’époque il me semblait plus boisé en atteste des troncs souches d’arbres customisés. En conséquence l’ambiance est totalement différente. En tout état de cause, ces troncs ont inspiré le plasticien Daniel Buren qui signe un de ces sept travaux sur l’île en ce lieu d’histoire. C’est en quelque sorte une compensation versée au profit des visiteurs.

Tour de l'île d'Arz : Pen Liouse site mégalithique

Tour de l'île d'Arz : Vestiges mégalithiques à Pen Liouse
Tour de l’île d’Arz : Vestiges mégalithiques à Pen Liouse
Tour de l'île d'Arz : Colonnes de Buren à Pen Liouse
Tour de l’île d’Arz : Colonnes de Buren à Pen Liouse
Tour de l'île d'Arz à Pen Liouse : Colonnes de Buren et personnage sculpté sur bois
Tour de l’île d’Arz à Pen Liouse : Les colonnes de Buren et le personnage sont taillés directement sur des troncs d’arbres sur pied
Tour de l'île d'Arz à Pen Liouse : Alignement de colonnes à rayures selon Buren
Des troncs d’arbres et des colonnes à rayure blanche et rouge comme fil conducteur
Tour de l'île d'Arz : Une escapade entre terre ciel et mer
Randonner léger avec un smartphone comme compagnon de voyage. C’est une question de choix, mais l’attrait photographique demeure le même. Concentration et application extrême pour fixer l’œuvre de Daniel Buren
Tour de l'île d'Arz : Fauteuil taillé sur un tronc d'arbre sous l'emblême de l'hermine.
Tour de l’île d’Arz : Fauteuil taillé sur un tronc d’arbre sous l’emblême de l’hermine.

Tour de l’île d’Arz à pied : Botanique et entomologie

Les sentiers de l’île d’Arz constituent un parcours découverte de l’environnement. Alors qu’au printemps les fleurs écloses attirent les insectes.

Tour de l'île d'Arz : chardon à petit capitule
Chardon à petit capitule
Tour de l'île d'Arz : Cétoine grise sur chardon
Cétoine grise sur fleur de chardon

La vigne s’invite sur l’île d’Arz

A l’initiative de l’association In Vino VeritArz un vignoble refait son apparition sur l’île. Le vignoble est certes de taille modeste puisqu’il ne fait que 1000 m2. Mais puisque la production n’est pas à but commercial celà suffit aux membres de l’association qui se partagent la récolte. 600 pieds de vigne composent ce petit vignoble expérimental qui produit du vin blanc. Pour rappel, un vignoble existait avant guerre à Arz comme dans d’autres région du Golfe du Morbihan. La raison de sa disparition est liée au phylloxera. Par ailleurs, signe du réchauffement climatique, la vigne entame son retour dans l’Ouest comme dans d’autre régions septentrionales.

Tour de l'île d'Arz : Vignoble des côteaux de Liouse
Le vignoble des côteaux de Liouse a une exposition sud

La vigne mais aussi des citronniers

Le climat océanique tempéré fait que les températures minimales moyennes se situent aux alentours des dix degrés. Les séquences de gel sont donc quasiment anecdotiques. En conséquence, même si nous sommes loin d’un climat méditerranéen, ce climat sans beaucoup d’extrêmes est favorable à la culture des agrumes en plein air même si les plantations sont rares. Ici dans un jardin particulier, des citrons entament leur maturité.

Citronnier île d'Arz
Un citronnier dans un jardin particulier sur l’île d’Arz au mois de juin.

Patrimoine et perspectives au bourg d’Arz

Ancien prieuré d'Arz : Une escapade entre terre ciel et mer
Verticalités et horizontalités en île d’Arz pour une perspective particulièrement réussie.

Ces rayures colorées selon Daniel Buren mettent en valeur le patrimoine du bourg d’Arz. Les rayures donnent la dimension de la profondeur de champs que le cadre canalise. Au final l’alignement des rayures verticales rencontre les lignes horizontales de l’ancien prieuré de l’île d’Arz

Derrière le bâtiment du prieuré, se profile l’église de la Nativité de l’île d’Arz. Cette église romane date du XIIe siècle.

Eglise de la nativité de l'île d'Arz
Eglise de la nativité de l’île d’Arz

La pompe à bras île d’Arz

Dans son jus, la pompe à bras de l’île d’Arz est authentique et semble être en état de fonctionnement. Puisque un petit écriteau de «précaution» indique :  Eau non potable. Sur cette île où l’activité agricole est minime, où la pollution ne semble pas être une préocuppation majeure cet avertissement semble après tout superflu, mais principe de précaution oblige.

Tour de l'île d'Arz : Tour de l'île d'Arz pompe à bras
La pompe à bras et la petite auge taillée dans la masse.
Tour de l'île d'Arz : Maison traditionnelles
Vue sur quelques maisons traditionnelles dans le bourg d’Arz.

Patrimoine de l’île d’Arz, le manoir de Kernoël

L’architecture du manoir de Kernoël est d’une typicité remarquable. Ce sujet a déjà fait l’objet d’une note sous le titre de :  Le manoir de Kernoël.  Cet ensemble aux propriétés architecturales uniques sont du domaine privé. Donc elles ne se visitent pas, mais la vision de l’ensemble est harmonieuse et justifie donc le passage en ce lieu.

Tour de l'île d'Arz : Chemin du moulin de Kernoël
Panneau indicateur du chemin du Moulin de Kernoël
Tour de l'île d'Arz : manoir de Kernoël
La tour ronde à l’extérieur de la propriété est un pigeonnier alors que la seconde à toit plat était une tour de défense
Tour de l'île d'Arz : manoir de Kernoël le pigeonnier
La tour ronde du manoir de Kernoël est un ancien pigeonnier
Tour de l'île d'Arz à pied : manoir de Kernoël vue d'ensemble
Le manoir de Kernoël est un petit chef d’oeuvre architectural

L’habitat traditionnel de l’île d’Arz

Sur le chemin de retour vers Beluré cette maison  traditionnelle caractéristique comporte des façades basses et des toits pentus.  Cette architecture est un recueil d’expérience des anciens bâtisseurs qui tirèrent les meilleurs compromis vis à vis des conditions climatiques de l’île.

Tour de l'île d'Arz : Maison traditionnelle toit pentu façades basses
Maison traditionnelle aux toits pentus et façades basses

Ancienne salorge d’Arz

La saliculture se développa en Bretagne du XIIe au XIXe siècle. Le sel était entreposé dans de grand bâtiments appelés salorgues. Ils avaient des murs épais et disposaient de contreforts pour résister à la poussée du sel. L’ancienne salorge de l’île d’Arz fut construite au bord des œillets de Bilhervé. Le sel entreposé était expédié vers le continent par voie maritime. Ce vaste bâtiment est désormais une propriété privée.

salorgue d'arz
Sur le chemin de randonnée de l’île d’Arz : La salorge d’Arz

Le paysage de l’île d’Arz est comme un tableau

L’empreinte humaine est faible sur l’île qui ne comporte qu’une seule exploitation agricole dédiée à la production laitière.  Donc ici, c’est garanti, il n’y a pas plus de vaches que d’habitants ! Et puis ces vaches ce ne sont pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de la petite Pie Noire.

Pour expliquer ce choix, il convient de préciser que cette vache d’origine bretonne est adaptée au terroir. Certes ce n’est pas parce qu’elle est d’origine bretonne, mais plutôt en raison de son atavisme. Puisqu’elle se contente de sols pauvres comme les terres de landes ou sablonneuses donnant une herbe rase.  D’une part ces vaches sont moins productives mais d’autre part elles donnent un lait très protéiné et riche en matières grasses.

En conséquence la qualité compense une moindre productivité. L’autre avantage aussi, c’est qu’elles entretiennent les espaces naturels. Donc il n’y a pas de nécessité de pâturages artificiels. Par voie de conséquence il n’y a pas de place pour de l’élevage intensif.  Au final la Pie Noire est la meilleure alliée pour la protection de l’environnement de l’île.

Grâce à cette protection de l’environnement, on peut avoir de magnifiques visions comme la scène représentée sur cette photo.

Tour de l'île d'Arz à pied : Paysage fleuri
Un paysage fleuri de l’île d’Arz

Points forts du tour de l’île d’Arz à pied

    1. Le départ depuis Vannes ou Barrarac’h réserve de beaux paysages marins et de belles perspectives sur le trait de côte du golfe. Il en est de même pour le retour.
    2. Le café de l’escale à Béluré permet d’apprécier une pause insulaire avant le départ de la randonnée. Tout autant que le bar de la marine au bourg d’Arz qui à mi parcours propose également une halte sympathique et rafraîchissante.
    3.  Par ailleurs, le tour de l’île d’Arz à pied ne présente aucune difficulté, même sans équipement particulier. Ceci parce qu’il n’y a pas de dénivelé de l’île et parce que chacun choisit son propre rythme.
    4.  L’intégration au paysage des rayures de Daniel Buren renforcent la beauté des paysages.
    5. La faune et l’avifaune sont facilement observables et les animaux ou les oiseaux ne sont pas farouches car la pression humaine ne se fait pas sentir, du moins en intersaison.
    6.   Cette randonnée présente des points d’intérêts patrimoniaux qui agrémentent le parcours. Au final, le parcours d’environ 13 km est vraiment agréable en toute saison car les températures sont tempérées.

Au final le tour de l’île d’Arz à pied reste une expérience agréable ouverte à tous les publics en bonne condition physique.

Étiquettes:

2 commentaires sur “Tour de l’île d’Arz à pied : Une escapade entre terre ciel et mer”

  1. Tout un vocabulaire spécifique à cette région, des noms propres bien typiques; Pour moi le dépaysement est total. Quand visiterai je cette région de façon autre que virtuelle?/ ,

  2. Une visite guidée, détaillée. photographiée avec talent! Quel plaisir de voyager comme ça grâce aux blogs!
    Sauter d’une île à l’autre, c’est un dépaysement total pour moi. Mille mercis, j’ai adoré.

Laisser un commentaire